Habillage fond de site

Macron fait mieux que Fillon

lundi 8 mai 2017

présidentielle macron

Emmanuel Macron en Polynésie française a raflé 52 378 bulletins sur 89 697 votes exprimés soit 58,39%. (© Christophe Cozette)


Avec 58,39% des suffrages lors de ce second tour de l’élection présidentielle, Emmanuel Macron devance Marine Le Pen (41,61%) au fenua. Seuls onze îles ou atolls ont porté la candidate du Front national en tête. Le taux d’abstention fait un bond record atteignant 53 %.

Un pays jeune pour un président jeune. Avec un score plus serré que le territoire national (65,5% contre 34,5%), la Polynésie française porte tout de même Emmanuel Macron à la présidence de la République, avec 58,39% des suffrages exprimés contre 41,61% pour sa concurrente du Front national, Marine Le Pen.

Mais, contrairement à la métropole, où le vote blanc a fait une percée historique avec 12 % de suffrages, soit 4 millions de bulletins, c’est le taux d’abstention au fenua qui sort « vainqueur », même si en baisse de 8 points, pour s’établir à plus de 53 %, soit plus du double par rapport à l’échelle nationale.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 95 643 votants sur 203 973 ont exprimé leur choix samedi, alors qu’ils étaient 79 413 à l’avoir fait, il y a quinze jours.

Après divers appels à l’abstention ou aux bulletins blancs, tant sur le plan local que national, les bulletins blancs ont quasiment doublés (1 754 au 1er tour contre 3 273 au second), les nuls ont gagné 600 bulletins (passant de 2 038 à 2 673). Ce sont donc 89 697 votes qui ont départagé les deux finalistes, alors qu’ils n’étaient que 75 621 à être partagés entre les onze candidats du 1er tour.

L’effet insoumis du mouvement de Jean-Luc Mélenchon, arrivait 4e au 1er tour, et qui appelait entre autres à voter blanc, ne semble pas avoir porté ses fruits ici. L’abstention polynésienne, encore record, sera-t-elle récupérée par Oscar Temaru, à l’instar du 1er tour, qui a fait de lui, selon le même, le « grand vainqueur du 1er tour » ? Réponse d’ici quelques jours, sans doute.

Un qui avait vu juste, c’est bien Édouard Fritch. Interviewé samedi dernier, dans son fief à midi, ce dernier prédisait un « 60-65 contre 35-40 ». « Je suis optimiste, cela sera sans doute le score en Polynésie française ».

À l’instar de l’opinion publique et des sondages, Édouard Fritch estimait que « que Macron a pris une sérieuse option depuis son débat avec Marine Le Pen, où il a montré ses connaissances techniques sur les dossiers de l’État et sa maturité, sa sérénité malgré les provocations de Le Pen, qui ne cherchait que cela ».

Pour lui, le candidat que son parti a soutenu au second tour face à Marine Le Pen, soutenue par Le Tahoera’a de Gaston Flosse, « Macron c’est du sérieux même si on se pose beaucoup de questions sur sa jeunesse ». « Pour une fois, pour nous qui parlons beaucoup des jeunes, de promotion des jeunes, la France va montrer l’exemple et j’espère le voir le plus rapidement possible pour qu’il soit bien affuté sur les problèmes de la Polynésie, même s’il l’est déjà » espère, à voix haute, le président du Pays.

Mais la partie était loin d’être jouée d’avance en Polynésie, le candidat d’En Marche ! n’étant arrivé en tête, que dans une seule commune au 1er tour, à Paea dans le toujours bastion de Jacquie Graffe, supporteur du nouveau locataire de l’Élysée.

Au second tour, Emmanuel Macron arrive en tête à Paea toujours avec 65,50 % mais aussi dans quatre communes à plus de 70 % (Hikueru, Huahine, Takaroa et Ua Huka), pour un total de 37 communes qui ont porté l’ancien ministre des Finances, et plus jeune président de la Ve République, au plus haut sommet de l’État. Pour rappel, François Fillon, le candidat du Tapura pour le 1er tour, était arrivé en tête dans 26 communes.

Ils sont pourtant onze îles ou atolls à avoir porté la candidate du Front national en tête de ce second tour de la présidentielle 2017, à savoir Anaa, Moorea-Maiao, Napuka, Nukutavake, Puka Puka Rapa, Reao, Tahaa, Tahuata, Tubuai et Ua Pou. Néanmoins, plusieurs communes où Marine Le Pen était arrivée en tête du 1er tour, parfois largement, ont basculé dans le giron Macron au second, comme Arue, Faa’a, Fakarava, Fangatau, Hiva Oa, Raivavae, Tairapu Est et Ouest, Taputapuatea, Tatakoto et Teva i uta.

La candidate Bleu Marine en tête dans ces communes avec des scores entre 35 et 45 % au premier tour (même 74,78 % à Tatakoto), a vu Emmanuel Macron la doubler au second tour et l’emporter finalement, le plus souvent avec une plus forte mobilisation comme à Takakoto, par exemple, qui a gagné 10 % de participation de plus, samedi dernier.

Rien à dire, la vapeur a été renversée, les consignes de vote ont été respectées du côté du Tapura principalement malgré un front républicain, quelque peu malmené.

Tout comme l’Outremer et l’Hexagone, la Polynésie choisit Macron et rejette le choix du Vieux Lion alors que le troisième larron du paysage politique local, pour cette présidentiel, a prôné l’abstention.

Christophe Cozette

 

 

6
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Samedi se tient l’élection de Miss France. Selon-vous Miss Tahiti sera :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete