MAHAENA – Blocage dans la vallée Tefaaiti : les travaux sauvés par un fax

    samedi 13 février 2016

    Mercredi matin, alors que le ministre devait venir le soir dans la commune de Mahaena pour tenter d’apaiser la population autour du projet d’aménagement de la rivière Tevaifaara, des engins ont pris sans préavis la direction de la vallée voisine Tefaaiti, où coule la Mahape. Le syndicat des propriétaires Haa maitai ia Mahaena avait repéré quelques jours plus tôt l’intrusion d’une drague dans la vallée.
    Alors quand l’engin s’est mis en branle vers 8 heures, des riverains ont immédiatement bloqué sa progression.
    Le président du syndicat, Terai Tavi, n’a pas mis une minute pour arriver sur place et pour confirmer au chauffeur que l’engin n’irait pas plus loin sans justificatif.

    Vague autorisation
    Deux heures après, deux camions chargés d’énormes rochers se sont aussi engouffrés dans la vallée pour visiblement apporter des matériaux destinés à un enrochement. Là encore, à un kilomètre à peine de la route de ceinture, leur mouvement a été stoppé.
    À 11 heures, le maire délégué s’est rendu sur place pour constater le blocage, en s’interrogeant lui-même sur l’opération en cours. Victor Tchoung n’avait vu aucune demande d’autorisation pour ces travaux. Et c’est seulement à 11 h 45 que la situation s’est enfin débloquée. Le premier maire adjoint de la commune de Hitia’a o te Ra, également responsable à la direction de l’équipement, est venu apporter aux membres du syndicat une copie d’un “ordre de service” émanant de la direction de l’équipement.
    Le document avait été transmis par fax quelques minutes plus tôt par la société d’extraction et faisait apparaître l’ordre de service du ministère, avec pour seule indication : “protection de berges des rivières et de littoral – Tahiti – zone est”. En l’absence de détails, de localisation, de durée de travaux, le syndicat aurait pu garder sa position. Mais dans un souci d’apaisement, les représentants des propriétaires se sont contentés de ce document sorti de nulle part, en se jurant bien de savoir si des autorisations avaient bien été accordées. Les camions ont déversé les blocs dans la rivière Mahape et la drague a pu commencer le travail de colmatage de la berge. 

    J.-L.M.

    La terre et les fourmis en cadeau

    À quoi peuvent bien servir toutes les études d’impact du monde si les entrepreneurs ne se soucient pas une seconde de l’environnement lorsqu’ils entrent sur un chantier ? Mercredi, la drague qui devait intervenir dans la Mahape était un exemple de “je-m’en-foutisme”.
    Au niveau du système des chenilles de la drague, plusieurs centimètres de terre s’y étaient logés. En quittant l’ancien chantier, les personnels n’avaient pas pris soin de nettoyer la partie roulante avant d’entrer sur le site suivant. En s’approchant, on pouvait voir des champignons et des fourmis. Avec le danger de la petite fourmi de feu, voilà comment on contamine une vallée, puis une autre… 

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete