Mahaena – Le chantier stoppé par la fourmi de feu

    mercredi 4 novembre 2015

    Les travaux allaient débuter, des plots en béton avaient été apportés pour sécuriser les voies de circulation, et une drague avait même pris place contre la falaise, prête à donner ses premiers coups de godet. 
    Mais voilà, le chantier de rectification du virage du PK 31 à Mahaena est en panne à cause d’un imprévu.
    Pour une fois, il ne s’agit pas de faire face à des revendiquants de cette colline, puisque le Pays avait pris le soin, en 2014, d’exproprier pour utilité publique. 
    Les opposants au projet sont très très petits, en nombre, et peuvent faire mal. Ce sont visiblement les géomètres en charge de poser le bornage qui en ont fait la douloureuse rencontre. La pointe Anapu est infectée par la petite fourmi de feu !
    Le syndicat des propriétaires et exploitants agricoles de la commune (Haa Maitai Ia Mahaena) avait pourtant mis en garde l’entrepreneur de terrassement contre la présence de l’indésirable fourmi. 
    Le regroupement d’agriculteurs, qui avait été sollicité pour trouver dans la vallée proche un site de remblai pour accueillir les tonnes de terre qui proviendront de la taille de la montagne, s’était inquiété de savoir si des traitements avaient été prévus pour éviter d’infecter le fond de leur vallée encore épargné. 
    Pas question de jouer avec cette dangereuse peste, quand on sait que les familles de la commune vivent essentiellement de modestes revenus des produits agricoles et des fleurs. 

    105 000 m3 à évacuer, mais où ?

    Après renseignement pris auprès de la direction de l’équipement, c’est bien la petite fourmi de feu qui bloque le chantier. Sa découverte lors des relevés topographiques va contraindre l’arrondissement infrastructure à lancer une campagne de traitement sur les quelques hectares de la montagne. Des devis ont été demandés a une entreprise spécialisée. Il est même prévu de déborder de 200 mètres autour du périmètre concerné pour éviter toute réintroduction le temps des travaux. 
    Pour l’heure, aucun délai n’est envisagé pour la reprise du chantier. La résistance du petit insecte va en dépendre. Mais le temps d’éradication pourrait être aussi soumis à la météo. La pluie pourrait perturber les traitements. 
    À la direction de l’équipement, on promet qu’aucun coup de drague et aucune évacuation de terre n’auraient lieu tant que l’absence de la fourmi ne serait pas constatée. Car avec cette peste dans les sols, qui voudrait accueillir les 105 000 m3 de terre infectée ? 
    Une solution avait été avancée dans la commune de Hitia’a. Il s’agit d’un énorme trou d’extraction à remblayer. Rempli d’eau et de nénuphars, ce lac est situé au début de la vallée Paraura, après le PK 37 et le pont de la Mahateaho, non loin d’un lotissement et de cultures. 
    À la direction de l’équipement, on nous a assuré que le site n’a pas encore été choisi et que cela fera l’objet d’une étude d’impact et d’une concertation entre le ministère, la direction de l’environnement et la mairie. Contacté par téléphone, Jacqui Drollet, le maire de Hitia’a, a confié qu’il allait suivre de près ce dossier. 

    J-L.M.

    Plus d’informations dans notre édition du jour ou au feuilletage numérique.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete