MAHAENA – Projet d’aménagement de la rivière Te vai faaara : le “non mais” de la population l’emporte

    vendredi 5 février 2016

    Mardi, le ministère de l’Équipement a annoncé son projet d’aménagement et d’extraction dans la Te vai faaara.  Le lendemain soir,
    la population était conviée sous le préau de l’école Faretai, afin qu’elle donne son avis.  Elle s’est prononcée contre ce projet.

    Il n’y aura pas de travaux dans la vallée ! Mercredi soir, sous le préau de l’école Faretai, à l’occasion d’une réunion publique, où était présente plus de cinquantaine de propriétaires et riverains, c’est le “non” qui l’a emporté.
    Le projet d’aménagement de la rivière et d’extraction de 67 000 m3 ne se fera pas, ou seulement sous certaines conditions.
    Après plus de trois heures de palabres, d’explication et de règlement de comptes, il y a eu un consensus sur la suite à donner à ce projet.
    Propriétaires et riverains ont clairement refusé d’être encore les victimes de nuisances qui vont “servir les intérêts des sociétés privées” qui vont opérer dans la vallée. “Le pillage” des dernières années suffit.

    Les conditions

    La victoire judiciaire récente du syndicat des propriétaires Haamaita’i ia Mahaena sur une entreprise d’extraction ne permettra plus les abus dans cette vallée.
    Le projet ne se fera pas, si le ministère de l’Équipement ne s’engage pas à réaliser dans les plus brefs délais une servitude de curage — sur la rive gauche encore inhabitée — et si un quota de tout-venant n’était pas cédé pour le bien de la communauté.
    En contrepartie, le temps de réaliser une vraie servitude de curage le long de la rivière, les riverains accepteront que les camions et les engins empruntent l’actuelle servitude privée afin que les travaux de sécurisation et d’aménagement puissent démarrer rapidement.
    Si les conditions ne sont pas acceptées, alors, seules les dragues pourront venir faire du curage préventif en laissant les agrégats sur le bord des berges. Rien ne sortira de la vallée. Tous se sont dits prêts à soutenir des actions de blocage du syndicat si le ministère avait l’idée de passer en force.
    La mairie et le syndicat se sont engagés à solliciter une rencontre avec le ministre et la population. Haamaita’i ia Mahaena a pris contact avec Albert Solia, qui aura accepté l’invitation pour la semaine prochaine.

    J.-L.M.

    Inquiétude à l’embouchure

    Pour les pêcheurs de la commune, l’inquiétude est certaine. Le projet prévoit le désencombrement de l’embouchure de la Te vai faaara, afin d’éviter les débordements de la rivière sur les parcelles voisines et les inondations.
    Mais, cette zone est sensible sur le plan écologique, car elle est connue comme un lieu de ponte. Aussi, descendre le lit de la rivière pourrait empêcher les pêcheurs de inaa de travailler lors de la saison de la remontée des alevins de gobiidés.
    Un pêcheur a confié au syndicat qu’il n’avait pas besoin d’un contrat d’aide à l’emploi (CAE), mais qu’il ne fallait pas lui retirer son travail. L’étude d’impact devrait approfondir les conséquences des travaux dans cette zone.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete