Mahana Park : le nouveau spot où ça bouge

    jeudi 28 avril 2016

    Depuis l’acquisition du site en 2014, le service du tourisme s’efforce de redynamiser la plage du Mahana Park. Divers travaux
    ont d’ailleurs été faits dans cet objectif : construction de terrains de pétanque, de bancs, rénovation du snack… Cette année, c’est au tour des sanitaires et de l’enrochement face à la mer de subir un lifting. Et pour séduire la population et les touristes, le restaurant snack a trouvé repreneur et rouvrira ce dimanche, avec un ma’a Tahiti.

    Depuis qu’il a acquis le site en 2014, le service du tourisme s’est lancé dans divers travaux pour rendre la plage du Mahana Park plus attractive. Des terrains de pétanque ont alors vu le jour, des bancs ont été disséminés un peu partout dans le parc de verdure qui fait face à la mer, le parking a été délimité par des cordages et les deux fare pote’e du snack restaurant, laissé à l’abandon depuis des années, ont été entièrement rénovés : peinture, mise aux normes électrique et sanitaire, création de fosses septiques…

    Depuis deux semaines, des travaux d’envergure ont été lancés pour remplacer les sanitaires existants. “Il s’agit d’un projet de 28 millions de francs d’investissement. L’espace sera nettement plus grand que les précédents sanitaires et accueillera des toilettes, des douches, des vestiaires pour hommes et femmes, avec un accès pour les personnes à mobilité réduite. Il y aura également une loge pour le gardien qui surveille le site”, explique Bertrand Marcillat du service du tourisme.

    Quatre mois de travaux

    Les travaux ont commencé il y a deux semaines et devraient durer encore quatre mois. Le service du tourisme prévoit également de refaire la partie enrochement, face à la mer. Actuellement, l’accès à la plage se fait par deux escaliers, la plage étant séparée du parc de verdure par un petit muret. Le service du tourisme compte attaquer ces travaux courant 2016.

    “Deux fois par an, la houle inonde le site jusqu’au niveau du restaurant. L’enrochement actuel va être démoli et remplacé par un enrochement en pente douce qui, visuellement, donnera l’impression qu’on ne coupe pas la plage. Un peu à la façon de ce qui existe déjà devant To’ata, à Papeete. Les gens pourront accéder à la plage directement par l’enrochement. Il sera plus haut que celui qui existe déjà, mais cela ne devrait pas se voir.
    Bien sûr, il n’empêchera pas la mer de passer si on a des événements décennaux, mais il permettra de limiter les dégâts”, explique Bertrand Marcillat.
    La plage devrait également être nettoyée de ses galets pour faire place à un sable blanc-gris qui devrait ravir les aficionados du maillot de bain.

    Un spot où manger au bord du lagon

    Mais ce n’est pas tout, pour redynamiser le site et attirer plus de touristes encore, le service du tourisme a eu l’idée de rouvrir le restaurant-snack, fermé depuis des années.
    Pour cela, un appel à porteurs de projets a été lancé en mars 2015. Le choix s’est porté sur le couple Tehapai et Frédéric, qui n’en est pas à sa première expérience en matière de restauration. Tous deux ont déjà fait leurs armes à l’Alpe d’Huez et à Bora Bora, où ils ont tenu un snack et une roulotte.

    Ils comptent offrir à leur future clientèle une carte mêlant spécialités tahitiennes et savoyardes (lui est originaire de Haute-Savoie), des pizzas, des grillades et des glaces à l’italienne. “Pour les petites faims, il y aura également une partie snack où nous proposerons des casse-croûte, des hamburgers, des paninis et des frites. J’attends également ma licence pour l’alcool”, ajoute Frédéric.

    Des idées, le couple n’en manque pas : ils envisagent de faire venir régulièrement des groupes locaux pour animer les débuts de soirée, proposer du matériel nautique à la location : paddles, pédalos, palmes-masques-tubas… et même accueillir des petits stands de productions artisanales.
    L’ouverture est prévue ce dimanche. Au programme : ma’a Tahiti. Et si tout se passe bien, le restaurant devrait rester ouvert sept jours sur sept, midi et soir.

    É.P.

    TETUANUI Monil 2016-04-29 04:47:00
    C'est important que tous les polynésiens y compris nos élus de Tarahoi soient au courant qu'il y a actuellement 3 procédures en cours sur MB: 1/en action possessoire pour les occupants non propriétaires; 2/en revendication trentenaire par les ayants droits de Penita sur 1 ha ; 3/en revendication de propriété par les Ariipeu de leur terre dont les limites vont jusqu'au récif (cf les Fuller). La signature d'un bail ne pourra certainement pas se faire sur l'intégralité des 52 hectares.suite aux trois procédures. Ce qui est toutefois intéressant , d'après le gouvernement, c'est que le bail à l'hectare par an se monterait à 20 millions environ, sur 70 ans. Notre terrain de 1 hectare environ va donc rapporter au Territoire 1 milliard 400 000. Nous proposons donc , en toute transparence , à notre gouvernement nos 3 hectares dans la signature du bail de ce mois de juin en tant qu'acteur également de MB à moins que le Territoire veuille attendre une décision de la justice qui ne se fera certainement pas dans les deux mois qui viennent. Voilà Mme IRITI une partie de la vérité sur MB.
    fred 2016-04-29 01:06:00
    Un endroit qui doit être plaisant face à la plage pour surfer et se restaurer sur place,bonne réussite aux gérants de cet établissement ......
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete