Habillage fond de site

MAHINA – Campagne “Bougez plus et mangez équilibré”

jeudi 22 décembre 2016

challenge podometre

Patricia a déjà trouvé une volontaire au village de Orofara. Odile veut participer au challenge. (© Jean-Luc Massinon)

 

 

“Promis, après les fêtes, je m’y mets !” Qui n’a jamais pris cette résolution en prévision des excès alimentaires liés aux repas de fin d’année ? En 2017, vous n’aurez pas d’excuse. Car, dans le cadre de la Campagne “Bougez plus et mangez équilibré”, dix mamans et leur famille des quartiers prioritaires de Mahina vont pouvoir participer à un challenge où les plus actifs seront récompensés.

Retenue par le syndicat mixe, c’est l’association Silicon Fenua qui propose cette action qui va se dérouler du 5 au 26 janvier.

Durant trois semaines, les volontaires vont porter sur elles un traqueur d’activité qui permettra de mesurer le nombre de pas faits toute la journée. Au cours des premiers jours sera établie individuellement la moyenne de chaque candidate, en sachant qu’on est sédentaire à moins de 5 000 pas, peu ou modérément actif en dessous de 9 000, actif et très actif au-delà de 10 000 pas.

Au troisième jour de l’évaluation, les résultats seront communiqués aux autres participantes pour susciter une petite compétition qui va pousser à faire plus de pas dans la journée. Et c’est là que vont pouvoir intervenir aussi des membres de la famille ou des amis. Car un second podomètre sera mis à disposition d’un soutien.

Connectés au téléphone, les traqueurs permettront de cumuler les nombres de pas. Chaque semaine, des recharges de crédits téléphoniques seront offertes aux plus méritants. Et le 26 janvier, un grand repas dégustation sera organisé, au cours duquel un chef de cuisine viendra donner des conseils.

Au pilotage du projet, Patricia Gallot-Lavallée est encore à la recherche de quelques candidates. Patentée dans l’audit de l’expérience client, la jeune femme installera les programmes sur les portables ou prendra les données si la personne n’a pas la connexion Internet. C’est elle qui diffusera jour après jour les informations de ce challenge.

J.-L.M.

 

Patricia Gallot-Lavallée, pilote du projet : “L’idée est de s’amuser avec les copines et de chercher à s’améliorer”

patricia gallot lavallée

(© Jean-Luc Massinon)

 

Quel est le principe ?
Le challenge traqueur d’activité est simple. On porte un podomètre qui mesure le nombre de pas que l’on fait par jour. L’idée est de s’amuser avec les copines pour savoir combien chacun fait de pas, et de chercher à s’améliorer.

 

Quel public vous cherchez ?
On voudrait des personnes qui se disent : il faut que je m’y mette, mais qui ne s’y sont pas encore mises. Là, on commence par la marche à pied. Mais le jeu est rigolo, car on se lève pour aller à la photocopieuse et on marque des points. On va aux toilettes, on va acheter du pain… On marque des points. On va chercher les enfants à l’école en laissant la voiture un peu plus loin, là, on explose les scores…

 

Comment ça s’organise ?
Nous commençons le 5 janvier. En échange d’une caution de 1 000 F, je leur remets un traqueur à porter sur elle. La première semaine, on fait sa journée normalement pour voir ce que ça donne et, à partir du troisième jour, on donne le chiffre des copines. Et à partir de la deuxième semaine, quelqu’un va pouvoir soutenir la participante et les points seront enregistrés sur son compte. On peut laisser le podomètre aux enfants ou au mari pour qu’ils marquent des points.

 

Le but du jeu, c’est quoi ?
C’est de mesurer son activité dans la journée et de se dire qu’à chaque fois que je décide d’y aller à pied c’est un bénéfice pour ma santé et mon bien-être. Pour le jeu, je sais que je marque des points et je sais que ça va me faire du bien.

 

capture-decran-2016-12-22-a-08-56-34

 

 

1
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Samedi se tient l’élection de Miss France. Selon-vous Miss Tahiti sera :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete