Mahina – Expulsion dans la vallée de Ahonu

    mercredi 4 mai 2016

    Un différend sur l’identité d’une terre s’est terminé, hier matin, par l’expulsion de la famille Wong et la destruction de deux fare. Le déménagement s’est déroulé dans le calme, sous la protection d’un dispositif léger des forces de l’ordre. La mère de famille entend se battre pour faire reconnaître son droit à la prescription trentenaire, résidant là depuis 46 ans.

    Encore une affaire de terre qui se termine par une expulsion. Deux ans après une affaire similaire, c’est encore dans la vallée de Ahonu, à Mahina, que l’opération d’hier matin s’est déroulée.

    Il est 8 heures quand un huissier vient signifier à Lona Wong qu’elle va être expulsée le jour même. La mère de famille, qui vit là avec sa fille, n’est pas surprise, car en septembre dernier, une première tentative d’expulsion a échoué, mais cette fois, les familles propriétaires – aux yeux de la justice – ont obtenu le concours de la force publique pour faire appliquer une décision du tribunal en date de mars 2014.

    Dans la cour, il y a effectivement quelques gendarmes de la brigade de Arue-Mahina et les muto’i de la commune. Ils sont là pour s’assurer que tout va bien se passer.
    Lona Wong n’a à peine le temps de se retourner que déjà, les camions de déménagement déboulent avec une armée de gros bras venus pour embarquer les meubles.

    À 10 heures, Lona et son père Frédéric accompagnent les déménageurs jusqu’à Faaripo, à Papeno’o, où la femme a trouvé une maison à louer. L’endroit était à l’abandon, mais Lona Wong n’a pas le choix.
    Et c’est peu avant midi qu’une drague commence à détruire les deux habitations qui sont sur le terrain.
    Dans un grand fracas, le puissant godet décapite la toiture en froissant comme du papier la tôle ondulée. Les murs en parpaings cèdent sans plus de difficulté. Dans la cour, les chiens ne savent plus où se mettre. Et assise sur un tabouret, avec son avis d’expulsion en main, Lona Wong regarde partir en miettes plus de quarante ans sa vie. Elle était arrivée là à l’âge d’un an. 

    J.-L.M.

    Lona Wong ne baisse pas les bras

    L’expulsion n’a pas été conduite dans la précipitation. La famille Wong devait déjà quitter les lieux en févier. Deux mois supplémentaires lui ont été accordés pour trouver un autre logement. Puis récemment, la gendarmerie est revenue signifier qu’elle participerait, ces prochains jours, à la mise en application de la décision. Aussi, il a été convenu qu’il n’y aurait pas de résistance, ni un déploiement exagéré de forces de l’ordre.
    Lona Wong a perdu une nouvelle bataille, mais pas la guerre. Car la procédure judiciaire, qui est engagée, date depuis des années. Les Wong avaient déjà été expulsés en 2009. Mais comme le site était resté inoccupé, la famille était revenue en 2010.

    Lona Wong explique qu’elle a tenté d’acheter le terrain, où son père et ensuite son fils faisaient de la mécanique. Mais pour elle, les soi-disant propriétaires n’avaient pas le bon titre de propriété. Elle est certaine qu’il ne s’agit pas de la bonne terre. Lona Wong dit être sur la terre Ahototeina, alors que les familles Kaheihitu et Taurua (qui n’ont pas souhaité s’exprimer) demandent la restitution de leurs terres Tepahi et Atioropaa. Après recherche, Lona Wong explique que Tepahi serait le nom d’une terre à Papara. Puisqu’il ne semblait pas s’agir des mêmes terres, la famille Wong a voulu faire valoir la prescription trentenaire. Cela fait 46 ans qu’elle est là, à Ahonu.

    Les parties se sont donc à nouveau retrouvées devant la justice qui a donné raison aux Kaheihitu et Taurua. Mais Lona Wong n’a pas l’intention de baisser les bras et entend poursuivre le combat pour faire valoir son droit à l’usucapion (prescription acquisitive du terrain).

    coucou 2016-06-08 22:59:00
    c qui encore ces familles qui sortent de nulle part,ce que je C les terres à Ahonu appartiennent aux TEUIRA,TETUANUI,TEAOTEA,TUNOA mais pas Kaheihitu et Taurua,je parierai qu'il y a encore de la Politique dans cette affaire..
    Déjà qu'içi les Tahitiens n'ont plus de chez eux,c'est plutôt les étrangers qui sont propriétaires,allez vive l'INDEPENDANCE....
    derouet 2016-05-21 07:04:00
    Moi personnellement je soutiens la famille Wong!! t'inquiètes Lona la roue tourne!!! bon courage de France
    blue beam 2016-05-05 16:30:00
    40 ans envolé ' mais la roue tourne toujour , courage a la famille.
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete