Mahina – Finale de Upa Nui ce soir

    vendredi 26 août 2016

    upa

    Honorua Pani se sert de son expérience des Knight-Riders pour manager les Angels and Co. (Photo : Jean-Luc Massinon)

     

    Des jeunes de la commune encore sur le podium ?

     

    Cette année encore, la commune de Mahina sera fort bien représentée à la finale du concours Upa Nui. Trois formations monteront sur scène ce soir. Il y a d’abord les J-Army (composé aussi de jeunes de Papeete) qui se sont toujours retrouvés sur le podium lors des trois dernières éditions en faisant 3e, 1er et 2e.

    On découvrira les garçons de Matavai en catégorie espoir et les incontournables Angels and Co (1er prix ‘aparima en 2012 et en 2014).

    Ces deux derniers groupes sont managés par Honorua Pani qui n’est pas un novice. Le jeune homme faisait partie des célèbres Knight-Riders de Mahina. Interview à la veille de la finale.

     

     

    Les répétitions ont démarré il y a deux mois pour les Angels and Co, il fallait ça ?

    Non, j’ai besoin de trois semaines, mais nous avons commencé avant car il devait y avoir une soirée sélective à Mahina.

     

    Comment présenter quelque chose de toujours plus fort ?

    Il faut suivre l’actualité dans la culture. Il ne faut pas ne pas travailler. Il faut continuer à s’informer durant l’année, car le mouv évolue. On s’aide des chorégraphies modernes du monde entier et on les intègre un peu tout en respectant la tradition.

     

    Qui a les idées ?

    C’est moi. Je ne sais pas danser, mais j’en réfère à ma concubine. C’est elle mon corps. Je suis la tête et, elle, le corps.

     

    Upa Nui pour les jeunes, c’est mieux que le Heiva ?

    Ça n’a rien à voir. Upa Nui est accessible aux petits groupes et il y a surtout, il faut mettre en avant, le thème de la prévention.

     

    Vous iriez au Heiva si vous en aviez les moyens ?

    Oui, j’ai toujours eu envie. Mais ça demande beaucoup de temps et de moyens. C’est déjà difficile d’avoir des moyens pour faire Upa Nui. Alors, pour le Heiva, ça doit être pire.

     

    Vous gagnez quoi à Upa Nui, la gloire seulement ?

    Non, il y a des superbes cadeaux chaque année. On ne paie pas d’inscription mais, si on gagne, on repart avec beaucoup de cadeaux.

     

    Comment on gagne alors ?

    Franchement, je ne sais pas. Je ne me dis pas que je vais gagner. Je fais ça parce que j’aime ça. Je ne pense pas à la victoire quand je commence.

     

    Avec le recul, les Knight-Riders ont apporté quelque chose à la danse moderne à Tahiti et à l’image de Mahina ?

    On peut dire que la danse moderne était plus pour les filles à l’époque. Et les Knight-Riders ont montré une autre façon de danser. Je ne veux pas dire qu’on était la référence, mais je pense que ça a aidé d’autres groupes de garçons à se former.

    Beaucoup savaient déjà danser, mais ils n’avaient pas eu le courage d’aller à Upa Nui. Nous étions connus, et même si je ne suis pas resté jusqu’à la fin du groupe, nous étions demandés partout. Knight-Riders appartenait à la commune de Mahina et elle était fière de son groupe.

     

    Ça a aidé pour monter les Angels and Co ?

    Avec les responsables de Knight-Riders, j’ai beaucoup appris. Et j’essaie de faire la même chose avec les Angels and Co. Je ne mets pas de pression.

    C’est d’abord une passion. Ce n’est pas un travail. Si on ne gagne pas le concours, ce ne sera pas grave. On y va déjà pour s’amuser.

    Pour les filles, qui viennent des quartiers de Mahina, c’est une victoire déjà d’aller à To’ata. Peu importe le résultat. Après, c’est juste moi et ma conscience, car j’ai envie de gagner une troisième fois. C’était le défi que je m’étais lancé en formant Angels and Co.

     

    Après ce sera le Heiva avec une troupe de Mahina ?

    C’est un projet. On parle beaucoup de monter la troupe de Mahina. C’est un beau et grand défi. 

     

    Propos recueillis par J.-L.M.

     

     

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete