Habillage fond de site

Mahina – Des horaires scolaires spéciaux depuis 30 ans

mardi 2 avril 2019

(© Jean-Luc Massinon)

(© Jean-Luc Massinon)


Le dispositif avait été mis en place à Mahina à titre expérimental. Mais voilà plus de 30 ans que perdure le système particulier des horaires des écoles de la commune, alors qu’il est régulièrement remis en cause. C’est la première fois qu’un inspecteur général de l’Éducation nationale vient de Paris pour donner un avis sur la question.

Depuis plus de 30 ans maintenant, les enfants inscrits dans les écoles de Mahina ont des horaires de classes particuliers. Ils commencent à 7h15 et ont la chance de rentrer chez eux à 13h45, quand dans l’agglomération de Papeete, les horaires réglementaires sont : 7h30 – 15h30.

À Mahina on ne va pas moins en classe, c’est juste que le temps du repas et de détente des enfants à midi (la pause méridienne) n’est pas de 1h30, mais de 45 minutes seulement. On raconte qu’il y a plus de 30 ans, on avait adapté ces horaires, car à la période des ature, les enfants ne revenaient pas à l’école l’après-midi pour aller tirer les filets de pêche avec leurs parents. Quand on a déjà tiré des filets sur la plage, on sait qu’il faut être un costaud de CM2 pour commencer à être vraiment utile au treuillage. Si l’argument culturel n’est plus d’actualité, on prétexte davantage aujourd’hui les chaleurs de l’après-midi pour continuer ce qui devait n’être qu’une expérimentation.

Si les enseignants de Mahina n’ont rien à redire sur ces horaires particuliers – et on les comprend, qui ne voudrait pas terminer à 13h45 ? – pour les familles c’est parfois un casse-tête. Car s’il n’est pas trop compliqué de déposer le matin, sur la route du travail, son enfant avant 7h15 à l’école, il est presque impossible pour le plus grand nombre de venir le rechercher à 13h45. Il faut louer les services d’une garderie, d’une nounou, ou mettre à contribution les grands-parents. Seules les mères au foyer n’ont pas cette contrainte.

Des parents, qui travaillent en ville, ne cachent pas qu’ils ont préféré inscrire leurs enfants dans le privé à Papeete. D’autres trichent par dérogation aux règles de la carte scolaire qui veut qu’un enfant soit scolarisé dans sa commune.

Cette particularité des horaires est-elle aujourd’hui une faiblesse ? Car avec la baisse de la natalité, on peut expliquer peut-être cette désaffection des écoles de la commune. Ces dernières années, pas une rentrée n’a pas vu la fermeture de plusieurs classes. La mairie envisage même, dans les années à venir, de transférer les effectifs de l’école Amatahiapo, dont les salles se vident, dans celle de Nuutere.

La mise en place par la commune des activités périscolaires n’a pas endigué cette fuite.

 

Analyse de la situation

 

Bien qu’il ait été souvent évoqué la remise en question de ces horaires, aucun ministre de l’Éducation n’est allé jusqu’au bout devant le front d’opposition du corps enseignant. Puis, l’année dernière, la question est revenue sur la table. La nouvelle ministre, appuyée par le vice-recteur, a annoncé que le sujet serait confié à des spécialistes de l’Éducation nationale. Les résultats aux évaluations des enfants n’indiquaient pas que le dispositif était favorable à la réussite scolaire ; la commune de Hitiaa o te ra était même dans certaines disciplines devant Mahina.

En octobre, un inspecteur général, venu dans le cadre de l’ouverture des classes de 6e expérimentales pour lutter contre l’exode scolaire, a ouvert le dossier et promis de revenir. Le “monsieur outre-mer” de l’inspection générale de l’Éducation nationale est effectivement de retour.

Il a été reçu hier matin par le tavana de Mahina, qui a autorité sur les horaires dans sa commune. Laurent Brisset devait ensuite voir le fonctionnement de la “pause méridienne” à l’école Fareroi pour se rendre compte concrètement des incidences d’un temps de repas et de repos plus court qu’ailleurs. Dans l’après-midi, des rencontres devaient avoir lieu à la circonscription avec les enseignants et ensuite avec les directrices et directeurs des écoles.

 

LDT

 

horaires école mahina

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Pensez-vous qu’un Tahitien peut enfin s’imposer à domicile cette année à la Tahiti Pro Teahupo'o ? Si oui, lequel ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete