Mahina – Labellisation du lycée de Atima

    mercredi 14 septembre 2016

    atima

    Les élèves éco-délégués ont reçu un diplôme d’encouragement pour leur engagement auprès de leurs camarades. (Photo : Jean-Luc Massinon)


    Des pros aussi de l’écologie

     

    Futurs professionnels dans le domaine de l’électricité, de l’électronique, du froid, de la coiffure ou encore de l’esthétique, les élèves du lycée de Atima ont aussi démontré qu’ils étaient des pros de l’écologie.

     

    Pour preuve, leur établissement a reçu la labellisation éco-lycée pour les actions menées lors de l’année scolaire 2015-2016. Attribué par Fédéscol, programme international d’éducation au développement durable, ce label vient saluer la mise en place de projets, notamment en matière de tri des déchets.

    À la rentrée précédente, un comité de pilotage avait fait un diagnostic de la situation au lycée et constaté qu’en dehors du tri des déchets organiques, lié à la cantine, il n’y avait que des bacs gris dans l’enceinte de l’établissement. Alors, après l’élection d’éco-délégués parmi les élèves, le lycée a acquis des poubelles vertes pour récupérer les déchets recyclables, les poubelles existantes ont été embellies et un atelier a été organisé lors du forum santé du lycée pour sensibiliser les élèves au tri.

    Les efforts ont été récompensés par l’attribution du label écolycée en juin. Poursuivre les actions Hier, c’est la ministre de l’Éducation qui est venue en personne féliciter les élèves et les enseignants. Elle les a encouragés à poursuivre. Nicole Sanquer a également eu l’honneur de dévoiler dans la cour le drapeau écolycée, qui flotte désormais fièrement entre les couleurs polynésiennes et françaises.

    Avant un petit cocktail, la ministre a remis des diplômes d’encouragement aux éco-délégués. Cette année, il est déjà prévu d’autres actions. Des élèves vont procéder demain matin à une opération de nettoyage dans la rivière de la Tuauru. Une autre classe se penche actuellement sur la fabrication d’un appareil pour écraser les bouteilles et les canettes.

    Enfin, des échanges auront lieu avec des agriculteurs de Mahina et des communes voisines afin de promouvoir les produits locaux auprès des élèves et de produire pour le lycée son propre compost destiné aux plantes de l’établissement, voire à un futur potager.

     

    J.-L.M.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete