Mahina – Rétrocession des terrains militaires

    jeudi 22 septembre 2016

    militaires

    La commune devra attendre encore un peu avant de prendre possession du terrain de 5 hectares, mais les études peuvent débuter.

     

    Voilà des années que les maires de Tahiti concernés attendent après la rétrocession promise des terrains militaires. Le dossier pourrait bien connaître une issue prochainement.

     

    Lors du dernier comité de pilotage à la présidence un calendrier a été établi, mais il faudra certainement patienter jusqu’en 2017 la signature des actes notariés. Toutefois, avec de nouveaux crédits accordés, les communes vont pouvoir lancer leur projet d’assistance à maîtrise d’ouvrage (AMO) pour finaliser les dossiers et même lancer les premiers appels d’offres.

    À Mahina, on n’avait pas attendu de recevoir l’ex-terrain du GSMA pour se poser la question de savoir ce que la commune allait faire de ces 5 hectares. À l’occasion d’un séminaire en avril dernier, les élus de la majorité et de l’opposition avaient couché sur le papier les grandes lignes des orientations, en adéquation avec les nouveaux plans généraux d’aménagement (PGA) et le plan d’aménagement et de développement durable (PADD).

    Pour tenir compte des pertes économiques consécutives au départ du centre d’expérimentation du Pacifique (CEP) et des familles de militaires, la commune a choisi de consacrer ce terrain à la création d’un pôle de développement économique (commerces, services, artisanat et industrie). Et après avoir fait le constat d’être le parent pauvre de l’agglomération en matière d’infrastructures sportives ou destinées à la jeunesse, une salle polyvalente devrait être aussi réalisée, et peut être une station d’épuration.

    Dans l’optique de démarrer les premières études, les élus ont adopté la semaine dernière une délibération pour valider le plan de financement de l’AMO. Avec le soutien du fonds d’équipement et d’investissement (FEI) et de la dotation d’équipement des territoires ruraux (DETR) et un autofinancement, 35 millions de francs seront consacrés au recensement des besoins, la création du dossier des zones d’activités ou encore l’élaboration d’un schéma de développement et d’aménagement du site…

    Ce sera sans nul doute le gros dossier de la commune pour 2017. 

     

    J.-L.M.

     

        Retrouvez dans notre édition du Jeudi 22  septembre 2016 :       

    • Interview : Damas Teuira, Maire de Mahina – “Nous avons programmé la création de 80 emplois autour de ce projet”
    • Encadré : Déménagement provisoire des services techniques

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete