MAHINA – Révision du plan général d’aménagement

    mercredi 23 novembre 2016

    Les élus ont planché hier matin sur la révision du plan général d’aménagement. (© Jean-Luc Massinon)

    Les élus ont planché hier matin sur la révision du plan général d’aménagement. (© Jean-Luc Massinon)

     

     

    À Mahina, on en parle depuis longtemps… Le projet de révision du plan général d’aménagement (PGA) n’est pas en panne, il est entré dans sa phase finale. Réunis autour des techniciens du bureau d’étude Pae Tai Pae Uta, des élus de la majorité et de l’opposition étaient à nouveau à l’œuvre hier matin. Avec des agents communaux en charge de l’urbanisme, il a été question de peaufiner les zonages constructibles. Car la commune a étudié les requêtes de propriétaires terriens désireux que la révision leur permette d’exploiter des parcelles actuellement inconstructibles.

     

    Long chemin

     

    Les élus vont devoir prendre en compte les réglementations, notamment les interdictions en zone rouge et présager l’expansion urbaine tout en maîtrisant les investissements structurants. La commune ne pourra pas laisser se développer anarchiquement des projets de lotir, sans se soucier avant de l’accessibilité des réseaux et de la sécurité.

    L’optimisation des espaces en plaine a été prise en compte également. Comme un PGA n’est pas révisable à tout moment, les élus prennent le temps d’y introduire les orientations de développement voulues pour le futur de la commune. Autant ne pas se tromper.
    Toutefois, la rédaction du nouveau PGA devrait être soumise avant la fin de l’année à la commission locale d’aménagement (CLA) qui arrêtera le projet.

    Après examen, le conseil municipal soumettra le projet au Comité d’aménagement du territoire (CAT) et le président du Pays le proposera à l’enquête publique.
    Cette phase importante, où la population pourra faire des requêtes, ne devrait pas intervenir avant mars prochain. Sous réserve d’avis défavorables des autorités, le PGA sera alors mis à l’approbation du conseil municipal, puis à celui du conseil des ministres qui prendra un arrêté afin de rendre exécutoire le nouveau PGA. Il ne pourra pas y avoir de nouvelle révision avant trois ans. 

     

    J.-L.M.

        Edition abonnés
        Le vote

        Selon vous, que faudrait-il faire pour améliorer les transports en commun ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete