Habillage fond de site

Mahinui Temarii et Jean-Paul Urima font renaître l’USATP-FO

lundi 25 juin 2018

Selon Mahinui Temarii, les frondeurs sont entre 8 et 9 000, sur les 12 000 que compte la CSTP-FO. (© Christophe Cozette)

Selon Mahinui Temarii, les frondeurs sont entre 8 et 9 000, sur les 12 000 que compte la CSTP-FO. (© Christophe Cozette)

Patrick Galenon n’a pas que des amis. Vendredi matin, dans la salle d’Excelsior à Papeete, une partie du syndicat CSTP-FO, emmenée par la paire Mahinui Temarii et Jean-Paul Urima, secrétaire général par intérim de la centrale syndicale, s’était réunie pour tenir congrès et faire front à Patrick Galenon. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le début de ce congrès dissident avait plutôt mal commencé. En effet, la veille, ce dernier avait déposé plainte en référé contre Jean-Paul Urima afin que ce congrès ne puisse pas se tenir. Et donc, dès l’ouverture de ce congrès dissident – le congrès de la CSTP-FO est prévu le 9 août prochain -, un huissier est venu constater la tenue du rassemblement et en même temps, rappeler que le tribunal avait condamné Jean-Paul Urima à 500 000 F d’astreinte tant que ce dernier continuait à se prévaloir de la fonction de secrétaire général par intérim.

Ni une, ni deux, Jean-Paul Urima a présenté sa lettre de démission à l’huissier et le congrès s’est transformé dans la foulée,en assemblée générale constitutive. Ensuite, les participants ont voté à l’unanimité la sortie de la CSTP-FO, avant que chacun précise sa position. Sous quel nom, faut-il aller au congrès du 9 août ? Tout autant de questions posées par cette assemblée, qui a dû au loin, “faire siffler les oreilles” de Patrick Galenon. “La CSTP, ce n’est pas toi, c’est nous”, a clamé une jeune représentante syndicale, dans le secteur économique, tandis que les plus anciens, dont certains cachaient à peine leur peine, n’en pensaient pas moins.

Selon Mahinui Temarii, les les différentes centrales – Port, Équipement, Police, transport, etc – qui participent à ce mouvement de scission comptent entre 8 et 9 000 personnes, sur les 12 000 que compte la CSTP-FO.

Après avoir voté la sortie de la CSTP-FO, l’USATP-FO qui avait fusionné en 1998, reprend donc du service. Les représentant syndicaux ont ensuite voté pour une nouvelle organisation ainsi qu’un nouveau bureau exécutif. Sans surprise, c’est Mahinui Temarii qui a été élu secrétaire général de cette nouvelle-ancienne centrale syndicale.

 

Christophe Cozette

 

mahinui temarii

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

French Bee, compagnie aérienne low cost, enchaîne les retards, annulations ou “problèmes techniques”. Pour vous :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete