Habillage fond de site

Bannière sur-titre PI

Maina Sage réélue dans un fauteuil

lundi 19 juin 2017

maina sage

Maina Sage a été réélue députée avec 68,36 % des voix exprimées. Sans doute l’un des meilleurs scores de la République pour ces législatives 2017. (@ Christophe Cozette)

Maina Sage… Maina Sage… Maina Sage… Moana Greig… Maina Sage…

Samedi soir, à Pirae, aux alentours de 19 heures et des poussières, tel était le chant des assesseurs des bureaux de vote de la commune lors du dépouillement des bulletins de vote pour le second tour des élections législatives, qui a vu la victoire et la réélection de la candidate du Tapura face à Moana Greig, du Tahoera’a, dans la première circonscription.

Près de 75 % des voix exprimées dans la commune du maire-président Fritch, des scores staliniens aux Tuamotu, le jackpot aux Marquises. Rien à dire, c’est une franche victoire nette et sans bavure pour Maina Sage.

“C’est un travail d’équipe et cela a payé”, a commenté la députée, émue de certains de ses scores, écrasants.

La députée sortante était partie avec la plus confortable avance des trois candidats, tous Tapura, arrivés en tête lors du premier tour de ces législatives 2017.

Le 3 juin, elle avait récolté 45,94 % des voix exprimées, soit 13 626 voix sur les 72 597 inscrits que comptait la première circonscription, face à sept autres candidats, tous masculins, et ce, malgré une faible participation.

Maina Sage avait près de 20 points d’avance sur son poursuivant, Moana Greig, qui avait glané 7 717 voix soit 26,02 %, ce qui lui avait tout de même permis d’être qualifié pour le second tour.

Samedi dernier, dans ce combat mano à mano, Maina Sage a mis le turbo. La candidate du Tapura Huiraatira réalise un score de 68,36 %, soit près de 22 000 voix (21 928 précisément), ne laissant à peine plus de 10 000 voix (10 147) à son challenger du Tahoera’a Huiraatira, qui peine à dépasser les 30 % (31,64 %). La participation, elle, est en hausse, passant de 41,71 % au premier tour à 46,10 %, samedi dernier, soit plus de 2 300 électeurs supplémentaires.

Mais là où la victoire se transforme en claque, pour ne pas dire en raclée, c’est dans les archipels de la circonscription, à savoir les Tuamotu-Gambier et les Marquises.

Concernant la Terre des hommes, c’est un sans-faute, Maina Sage remporte la mise dans les six communes marquisiennes avec des scores allant de 54,60 % à Ua Pou (son 3e plus petit score des 27 communes où elle s’est présentée) à 85,04 % à Ua Huka.

 

94,21 % à Hikueru

 

Aux Tuamotu-Gambier, c’est un raz-de-marée Sage, qui s’est abattu samedi dernier. Sur les 18 communes, Maina Sage l’emporte dans 16, laissant la victoire à Moana Greig qu’à Napuka et Reao, où l’ancien ministre de l’Éducation réalise respectivement 58,17 % et 70,97 %.

Des scores tout de même très en deçà de sa concurrente, qui fait 94,21 % à Hikueru – son meilleur score – ou bien encore, 90 % tout juste à Rangiroa.

Au final, la députée sortante réalise quatre scores au-dessus de 80 %, dont deux au-dessus de la barre des 90 % et dix victoires à plus de 70 %. Des scores staliniens que même le Tahoera’a de la grande époque des années 2000 n’a pas réalisés.

“Elle sera sans doute la mieux élue des députés”, a d’ailleurs commenté le président du Pays, à la présidence du Tapura, un président qui connaît bien les chiffres du Tahoera’a de la grande époque pour en avoir été longtemps le n°2.

Enfin, dans les trois communes de la zone urbaine de Tahiti, à savoir Papeete, Pirae et Arue, Maina Sage fait respectivement 68,94 %, 74,48 % et 68,52 %.

“La population a compris qu’on revenait de loin, a compris qu’on était revenu sur de bons rails et qu’on devait s’inscrire dans la continuité de ce qu’on avait accompli ces trois dernières années. On a fait une belle campagne, propre, pour réunir tous les Polynésiens autour d’un projet. C’est ce projet qui a gagné ce soir”, a déclaré Maina Sage, après sa large victoire, même si sa “victoire n’est pas due à mon (son) bilan car c’est le bilan d’une équipe”.

Certes mais la députée a néanmoins porté durant son mandat de nombreux et de lourds dossiers à l’Assemblée nationale comme le nucléaire. Alors que la loi sur la moralisation de la vie politique n’est pas encore, la gestion parfaite, en toute transparence, de sa réserve parlementaire (une enveloppe de subventions, allouée de manière annuelle aux députés et sénateurs, afin qu’ils puissent soutenir des associations et participer au financement de projets de collectivités locales), a dû jouer en sa faveur.

A contrario, la prestation télévisée de Moana Greig lors de leur face-à-face d’entre-deux tours, où ce dernier acquiesçait systématiquement les propos de son adversaire, avant de répéter, parfois mot pour mot, le discours de la candidate, n’a pas dû peser dans la balance orange.

Le Tahoera’a a des soucis à se faire d’ici moins de dix mois, pour les élections territoriales, dans ces communes, au premier comme au second tour…

Christophe Cozette

 

La députée sortante s’impose assez largement devant Moana Greig. Le candidat du Tahoera’a ne l’emporte qu’à Napuka (272 inscrits) et à Reao (487 inscrits). Surtout, le Tapura s’impose à Moorea, alors que la commune est dirigée par Evans Haumani, le suppléant de Moana Greig dans cette élection. Dur dur pour le camp orange. Pour Maina Sage, cette élection, qui s’était déjà construite lors du premier tour, n’était finalement qu’une formalité. Après deux premières années à l’Assemblée nationale, cette passionnée de surf va retourner à Paris pour cinq années supplémentaires.

législatives 1ère circonscription

6
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

C'est la semaine de la mobilité, dans votre quotidien, faites-vous des gestes comme :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete