Habillage fond de site

Bannière sur-titre PI

Quand le mana domine la fournaise

vendredi 7 juillet 2017

marche feu

Raymond Graffe, le grand prêtre, et ses officiers, prononçant la prière de fin de cérémonie. Rendez-vous l’année prochaine pour
revivre ce rituel purificateur impressionnant. (© Photo : Pauline Lefebvre)


Les festivités du Heiva ont débuté mercredi soir avec la cérémonie annuelle de la marche sur le feu, au Mahana Park. Comme toujours depuis des décennies, c’est le tahu’a Raymond Teriierooiterai Graffe qui a officié lors de cette 74e cérémonie du umu ti. Elle a réuni plus de cinq cents spectateurs fascinés par l’intensité de ce moment ancestral.

Moment fort de chaque Heiva i Tahiti, le traditionnel umu ti a, cette année encore, réservé sont lot d’émotions aux participants, parmi lesquels de nombreux touristes.
La marche sur le feu était pratiquée par les ancêtres au lendemain d’une guerre. On y cuisait des racines de ti (auti ou cordyline) pour faire face à la famine après un conflit, mais pas seulement. Cette pratique permettait également de vérifier la présence des dieux.

Le soleil se couche, et après des rites réservés au tahu’a, le rituel commence par des incantations. Des consignes sont données au public, après quoi les volontaires sont invités à suivre le prêtre sur des pierres volcaniques chauffées à blanc, dont la température atteint 995°C.

“C’est une occasion d’échanger avec l’autre dans un moment intime. Cet événement est avant tout une fierté pour notre pays”, dévoile solennellement Raymond Graffe. “Les gens reviennent chaque année pour y obtenir plus de sagesse, beaucoup de compréhension, de l’amour et de l’humilité. Toutes les personnes présentes ici ce soir vont repartir avec la puissance du feu.”

Des milliers d’orteils et de voûtes plantaires se sont aventurés sur les pierres brûlantes. Mariage, bonheur ou encore guérison, rien n’échappe à la puissance du feu et à la chaleur des braises, incontestablement magiques. Le temps d’un instant, l’embrasement remplit les narines et pas à pas, les pieds gravissent la fournaise. L’effervescence des curieux venus vivre ce moment inédit remplit les lieux sacrés. Une fois le passage du feu surmonté, émotion et exaltation envahissent les âmes profanes. L’inexplicable est démontré sous des yeux candides et émerveillés. Une purification du corps et de l’esprit à l’œuvre. 

 

Pauline Lefebvre

169
0
2

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

C'est la semaine de la mobilité, dans votre quotidien, faites-vous des gestes comme :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete