Habillage fond de site

Bannière sur-titre PI

Mana Wahine, une ode dansée par et pour les femmes

vendredi 1 septembre 2017

 

 

À travers ses chorégraphies, la compagnie de danse Okareka raconte des histoires puissantes  et spirituelles sur la Nouvelle-Zélande et sur ses légendes. (© Photo : Vaiana Hargous)

À travers ses chorégraphies, la compagnie de danse Okareka raconte des histoires puissantes
et spirituelles sur la Nouvelle-Zélande et sur ses légendes. (© Photo : Vaiana Hargous)


La Compagnie du caméléon présente, ces deux prochains samedis, au grand théâtre de la Maison de la culture, un spectacle de danse inédit venu du Pays au long nuage blanc.
Mana Wahine conte la légende de Te Aokapurangi, une jeune fille de Rotorua capturée par une tribu du grand Nord de la Nouvelle-Zélande et emmenée loin des siens.

Des années plus tard, elle s’échappe, retourne chez elle et libère son peuple. Son courage, sa détermination et son intrépidité sont représentés par cinq danseuses enchanteresses qui mêlent sur scène tradition maorie et expression contemporaine.
Ce spectacle, créé de toutes pièces par la compagnie de danse néo-zélandaise Okareka, se veut être “un hommage aux femmes de notre passé”, explique Taane Mete, le directeur artistique et chorégraphe de la troupe. “Comme son nom l’indique, l’essence même du spectacle vient de l’importance de la femme”, poursuit-il. “C’est une histoire de courage, d’émotion, de pouvoir et d’esprit, uniquement en langue maorie. Mais il n’y a pas besoin de comprendre le maori pour apprécier ce spectacle parce que c’est une vraie pièce théâtrale qui aborde des thèmes universels qui parleront à tout le monde.”

Sur scène, le travail des danseuses est magnifié par des jeux de lumières, de la vidéo-projection et surtout des musiques originales qui transportent le spectateur.
Déjà présenté en Nouvelle-Zélande, en Australie et aux Pays-Bas, le spectacle n’a reçu que de bonnes critiques.

“L’une des meilleures représentations de danse contemporaine que nous ayons vues depuis des années”, écrivait le New Zealand Herald. The Evening Post le décrivait même comme “fort, puissant, spirituel et magnifique !”
En marge de ses deux représentations, la compagnie Okareka devrait également échanger, au cours de son séjour, avec une école de danse contemporaine et une de ‘ori tahiti.
Des échanges pour lesquels la troupe n’a pas d’attentes particulières, “si ce n’est de partager et peut-être d’inspirer par son travail”.

Formée en 2007, Okareka a été créée avec la volonté de mêler la danse contemporaine aux thèmes maoris. À travers ses chorégraphies, la compagnie raconte des histoires puissantes et spirituelles sur la Nouvelle-Zélande et sur ses légendes.
Dirigée par les grands artistes Taane Mete et Taiaroa Royal, Okareka est rapidement devenue l’une des compagnies de danse les plus reconnues en Nouvelle-Zélande et ailleurs (États-Unis, Canada, Chine, Royaume-Uni, Australie, France, etc.) 

 

           

V.H.

 

Capture d’écran 2017-09-01 à 09.21.09

58
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

C'est la semaine de la mobilité, dans votre quotidien, faites-vous des gestes comme :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete