Manarii Punu déçu du dispositif de jardin partagé

    mardi 2 août 2016

    jardin

    Manarii Punu ne mâche pas ses mots car il connaît bien la situation des jeunes de son quartier Mamao Aivi. (Photo : Charles Taataroa)


    Après cinq ans dans le quartier de Mamao Aivi

     

    Trésorier de l’association Te mau a’a no Mamao Aivi, Manarii Punu encadre des jeunes du quartier de Mamao depuis cinq ans dans le cadre du dispositif de jardin partagé et estime que le projet n’a pas réellement atteint les objectifs espérés.

    Selon lui, aucun des jeunes ne s’est lancé dans un projet d’exploitation agricole par la suite et encore moins dans celui d’un potager familial pour l’autoconsommation. La raison ? “La plupart des jeunes viennent juste parce qu’il y a une rémunération au bout.”

     

     

    Depuis quand le dispositif de jardin partagé a été mis en place par la commune de Papeete ?

    Depuis cinq ans déjà. Les trois premières années, nous avons accueilli des jeunes dans le cadre du dispositif CPIA (convention pour l’insertion par l’activité), ensuite les deux dernières années en CAE (contrat d’accès à l’emploi).

    Le dernier CAE s’arrête fin septembre, c’est-à-dire dans deux mois. Nous avons eu 14 jeunes des quartiers de Mamao Aivi, Mamao Vallon et enfin du quartier qui se trouve derrière le magasin Apahere.

     

    Qu’est-ce qui se passe après pour ces jeunes ?

    La plupart retrouvent leurs vieilles habitudes, c’est-à-dire l’oisiveté. En cinq ans, aucun n’a lancé de projet agricole. La plupart des jeunes viennent juste parce qu’il y a une rémunération au bout.

    C’est ce qui les motive le plus. Sans cette rémunération, je ne pense pas qu’ils viendraient s’inscrire dans ce dispositif que nous encadrons. C’est la réalité. C’est l’argent qui les attire le plus.

     

    Une fois les produits récoltés, les vendez-vous ?

    Pas du tout. Nous avons trois associations incrites dans ce projet de jardin partagé. Une fois les produits récoltés, on les partage en trois parts. On ne les vend pas. On n’a pas le droit de le faire.

    C’est la mairie qui nous fournit les graines. On les donne aux familles nécessiteuses des trois quartiers que je vous ai cités.

     

    Quel est réellement l’objectif de ce dispositif de jardin partagé ?

    Que les jeunes inscrits en CAE ou en CPIA puissent devenir autonomes et surtout lancer leur propre exploitation. La plupart ne connaissent rien du tout à l’agriculture. Ils ont tout appris ici.

    Certains ont souhaité lancer des projets d’exploitation mais on manque cruellement de terrains. Résultat, ils se sont découragés. C’est dommage. D’autres ne sont là que pour la rémunération.

     

    Pour vous, les objectifs de ce dispositif n’ont pas été atteints ?

    Pas du tout. Après chaque contrat, CPIA ou CAE, les jeunes n’ont plus rien. Il n’y a pas non plus de suivi. C’est ce que je regrette. La plupart se retrouvent dans leurs quartiers sans emploi.

     

    Êtes-vous suivi dans le cadre de votre activité?

    Nous avons quelqu’un qui vient nous conseiller régulièrement en accord avec la mairie de Papeete. Au début, c’est Doceo Formation qui nous suivait. Ensuite, nous avons suivi une autre formation sur la transformation de nos produits.

    Ce dispositif nous a beaucoup plu. On nous a appris à planter des produits pour les transformer en confitures et autres. C’est mieux parce qu’on multiplie la valeur ajoutée de ces produits. C’est ce qui nous a permis de participer au marché du terroir organisée tous les derniers samedis du mois sur le parking de l’ancien hôpital Mamao.

     

    Comment faites-vous pour financer vos besoins en matériel ?

    On fabrique des jardinières et autres supports que l’on revend au marché du terroir. C’est de la menuiserie et les jeunes aiment beaucoup ça. Mais c’est aussi une rentrée d’argent dans les caisses de l’association.

     

    Quel type d’agriculture pratiquez-vous ?

    La culture biologique. C’est mieux pour la santé, mais il faut une certaine expérience pour y arriver. Autrement, ce n’est pas évident. 

     

    Propos recueillis par C.T.

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete