Manuel Valls confirme la contribution de l’État au régime de solidarité

    mercredi 15 octobre 2014

    Le président Édouard Fritch, accompagné des députés Maina Sage et Jean-Paul Tuiava, ainsi que de Thierry Nhun Fat, son conseiller spécial, a été reçu durant une heure mercredi, à l’hôtel Matignon, à Paris, par le Premier ministre Manuel Valls, apprend-on dans un communiqué de la présidence. Au centre des échanges, le financement du RSPF, la rétrocession des terrains militaires et la défiscalisation. Selon le communiqué, le Premier ministre a confirmé la contribution de l’État au régime de solidarité (RSPF) et s’est engagé à trouver la solution technique avant la fin de l’année. « Il existe des pistes de réflexion concrètes. Ces solutions envisagées sont en voie d’évaluation. Nous sommes aujourd’hui en possession de solutions », s’est réjoui Édouard Fritch. Et ce malgré les difficultés propres de l’État : « La solidarité n’a pas de prix. Nous prenons nos responsabilités dans cette affaire. La Polynésie participe déjà à hauteur de 27 milliards Fcfp et nous demandons à l’Etat 10% de ce que nous engageons aujourd’hui, afin de concrétiser cette solidarité », a indiqué Édouard Fritch. Un comité de travail a été mis en place afin d’étudier les solutions envisagées.
    Concernant les terrains militaires, Manuel Valls s’est engagé à ce que, dès le vote de la loi de Finances, les amendements soient adoptés par le Parlement, afin que la rétrocession se fasse le plus rapidement possible.
    Pour le président Fritch, le Premier ministre « a une très bonne connaissance » des dossiers polynésiens, ce qui donne « beaucoup d’espoir ». Le président et les parlementaires polynésiens espèrent avoir donner la preuve de la « stabilité » politique du Pays et avoir obtenu « un soutien entier de Matignon à la Polynésie française ». Dans le communiqué, il est indiqué que Manuel Valls a confirmé que le président de la Polynésie française était son interlocuteur privilégié et que l’Etat avait intérêt à ce que le gouvernement polynésien réussisse.
    Enfin, le Premier ministre Manuel Valls, lui-même, a annoncé, mercredi, qu’il se rendrait en Polynésie française en 2015.
    Jeudi, le Président Fritch sera reçu par le président de la commission des lois à l’Assemblée nationale. En outre, il aura des réunions de travail au ministère de la Justice ainsi qu’au ministère des Affaires étrangères où il rencontrera le directeur de cabinet de Laurent Fabius.
     
    Selon le communiqué de la présidence
     
     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete