Maralinga : « l’Australie et le monde doivent savoir ce qui s’est passé ici »

vendredi 7 novembre 2014

La cérémonie de restitution aux propriétaires traditionnels a eu lieu mercredi. Maralinga, c’est une zone désertique de plus de 3000 km carrés, à 850 km au nord-ouest d’Adelaïde (Australie du Sud), où l’armée britannique a mené 7 essais nucléaires entre 1952 et 1967.
Les retombées des essais ont  contaminé des militaries britanniques et australiens, mais aussi des civils, en particulier les Aborigènes de la région. Les radiations ont provoqué des cancers, des maladies du sang, des yeux, etc. Mima Smart, Aborigène, Maralinga-Tjarutja, était petit-fille à l’époque : « Nos familles ont beaucoup souffert. C’est pour ça que nous n’avons que très peu de vieux, il en reste deux ou trois. Les vieux ont été anéantis. »
Depuis, le site de Maralinga a été largement décontaminé, et l’Australie a payé 13.5 millions de dollars de dommages et intérêts au peuple Maralinga-Tjarutja en 1994. Une somme réglée conjointement par les gouvernements australien et britannique.
L’armée australienne avait déjà remis une partie du site aux propriétaires coutumiers en 2009, mais elle avait conservé un terrain pour ses tirs d’essais de missiles. Elle l’a finalement rendu cette semaine. C’est le début d’une nouvelle ère, celle du tourisme commémoratif. Gavin Peel, l’un des propriétaires coutumiers de Maralinga : « L’Australie et le monde doivent savoir ce qui s’est passé à Maralinga. Plusieurs histoires s’y croisent: l’histoire des indigènes, celle de l’armée britannique, et de l’armée australienne. Il faut en parler, briser le silence, et informer le monde. »
 L’association aborigène a déjà enregistré 200 réservations de touristes pour la visite du site de Maralinga en 2015.
 
Radio Australia

      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete