Marcel Tuihani souhaite une répartition des présidences de commissions

    jeudi 7 avril 2016

    Saufs rares exceptions, les majorités qui s’installent à l’assemblée de la Polynésie française ont toutes fait main basse sur les commissions législatives et surtout sur leurs lucratives présidences. Entre 2004 et 2013, ces présidences de commissions étaient autant de succulentes sucettes à redistribuer lorsque tous les postes ministériels étaient pourvus (venaient alors en dernier les présidences de SEM pour contenter les fetii).
    Hier, alors que les élus en commission des institutions étudiaient un projet de modification du règlement intérieur de l’assemblée, son président, Marcel Tuihani, a incorporé un amendement qui permettrait la distribution des présidences des commissions au prorata de la représentativité des groupes dans l’hémicycle.
    En 2013, le Tahoera’a avait trusté toutes les présidences de commissions. Depuis l’arrivée à la présidence d’Édouard Fritch, quelques présidences ont été laissées à l’opposition sous
    couvert d’une œuvre de transparence.
    Sur les neuf commissions législatives, le groupe Rassemblement pour une majorité autonomiste (RMA) possède six présidences (en plus de la présidence de la commission permanente), l’UPLD en a deux et le Tahoera’a une seule. Avec la proposition de Marcel Tuihani, alors que les présidences de commission vont être rediscutées prochainement avec l’ouverture de la nouvelle session administrative le 14 avril, l’UPLD n’aurait qu’une seule présidence de commission, le Tahoera’a en aurait trois, et le groupe RMA en aurait cinq.
    “L’amendement a été adopté à la majorité des représentants présents hier”, expliquait depuis son bureau Marcel Tuihani. Les membres du groupe RMA se sont abstenus. L’amendement sera donc discuté en séance plénière.” Ce serait une nouvelle approche “démocratique” selon le président de l’assemblée, mais qui ne serait pas non plus une approche nouvelle. Plusieurs élus avant lui, tous bords confondus, ont déjà parlé de cette répartition. Ils en parlaient d’ailleurs à chaque fois qu’ils étaient dans l’opposition pour mieux l’oublier une fois au pouvoir.

    Bertrand Prévost

    Une dixième commission ?

    À l’occasion de l‘ouverture de la session administrative, le Tahoera’a souhaite demander la création d’une nouvelle commission à l’assemblée de la Polynésie française : la commission de l’évaluation des politiques publiques. “Une commission qui aura les mêmes moyens que les autres commissions législatives, à la différence près qu’il n’y aura pas de crédits collaborateurs”, confirmait hier Marcel Tuihani.

    Pito 2016-04-08 09:28:00
    Le parti orange oublie vite ce qu'il faisait quand il était au pouvoir, tout pour eux rien pour les autres.........et maintenant il souhaite une meilleure répartition des poste !!!!! De qui se moque t il ?
    Tihare 2016-04-07 20:00:00
    c bizare que le Tahoeraa n'ai jamais proposé toutes c commissions pendant qu'ils étaient au pouvoir.
    Bizare, bizare
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete