Habillage fond de site

Marché Secosud : écarté de la course, Teva Sylvain dénonce

vendredi 21 octobre 2016

teva sylvain SECOSUD

Teva Sylvain a longuement détaillé le “parcours” de l’électricité sur l’île de Tahiti, hier matin. (© Christophe Cozette)

 

Écarté par ses ex-associés de Teva Rua, qui ont créé, dans la foulée, la société Tevarua Nui sans lui, puis désormais mis hors course (lundi dernier) dans l’appel d’offres de la distribution de l’énergie électrique du sud de Tahiti, par le syndicat intercommunal des communes du sud de Tahiti (Secosud), Teva Sylvain en a “gros sur la patate”.
Documents et tableau détaillé du parcours de l’électricité à Tahiti à l’appui, il a voulu exposer son point de vue devant les médias, hier matin.

En jeu, le marché des 11 506 abonnés au réseau sud de l’île de Tahiti (qui consomme 50 millions de kw/h), pour lequel Secosud a lancé un second appel d’offres, après que le tribunal administratif de Paris a annulé le premier, le 1er juillet 2014, suite à la plainte de Tina Cross.

Pour rappel, mi-septembre, Secosud retient trois candidats sur sept : Engie-EDT, Teva Rua (société en cours de constitution) et Cegelec, qui se désiste peu de temps après.
Mais au sein de Teva Rua, qui a du mal à se constituer, les associés Mario Nouveau et Thierry Chansin, faisant fi du mémorandum entre les trois parties, proposent une transaction de 10 millions de francs à Teva Sylvain pour sortir du groupement. Ce que ce dernier refuse. Ils décident de monter Tevarua Nui avec le groupe JPCAPA.

Selon Teva Sylvain, ils auraient réussi à introduire Tevarua Nui dans la course à la délégation de manière irrégulière.
“Pour moi, c’est de l’escroquerie”, a commenté Teva Sylvain, qui compte bien aller au pénal pour ce volet, d’autant plus que, depuis lundi, Secosud a sorti Teva Rua de la course et qu’au final, il ne reste qu’Engie-EDt et Tevarua Nui en lice.
“Le courant devrait être moins cher dans le sud”, a ensuite asséné le chef d’entreprises, avec un immense tableau détaillant la production et le transport de l’électricité sur l’ensemble de l’île de Tahiti.
Selon lui, “100 % de l’énergie vient des moteurs hydrauliques de Marama Nui” et non pas “70 % des moteurs thermiques de la Punaruu et 30 % des moteurs de Marama Nui”, comme l’impose et le stipule le cahier des charges. Ce “dernier n’est pas conforme à la loi et cet appel d’offres doit être rendu caduque”, estime Teva Sylvain, qui souhaite dénoncer ça devant un tribunal. Il croit fermement que, au final, Engie-EDT l’emportera. Réponse à la fin du mois.

 

Christophe Cozette

2
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

La pose des silhouettes noires peut-elle avoir un impact sur les habitudes de circulation ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete