Mareva Georges-Marciano veut tendre la main aux jeunes délinquants

mardi 16 mai 2017

mareva gorges marciano

Mareva Georges-Marciano a visité hier le centre éducatif Te pare et s’est entretenue avec le ministre de la Santé et la directrice
de l’établissement pour connaître les besoins des jeunes mineurs délinquants pris en charge. (© Jennifer Rofès)

À Punaauia, le foyer d’action éducative Te pare, véritable alternative à l’incarcération des mineurs en Polynésie, a reçu la visite, hier midi, de l’ancienne Miss Tahiti et Miss France, Mareva Georges-Marciano.

Celle-ci, en véritable marraine de cœur, notamment grâce à ses soutiens envers SOS village d’enfants, a profité de sa venue au fenua pour faire le tour des centres d’accueil pour mineurs en danger.

Pour la première fois, Mareva Georges-Marciano s’est rendue auprès de jeunes délinquants, auteurs de crimes variés. Elle a été très touchée par l’histoire de ces adolescents, rejetés pour la plupart dès leur enfance par des parents dépassés par leur quotidien. Victimes de diverses formes de violences, ces jeunes, âgés de 13 à 17 ans, ont fait pleurer cette jeune maman, désarmée face à leur histoire.

“Ce pays, ce sont mes racines. Cela me rend si triste de savoir que des familles rejettent leurs enfants. Ils n’ont pas demandé à venir au monde, et même si c’est difficile, il ne faudrait jamais cesser de vouloir les accueillir.”

Mareva Georges-Marciano rappelle qu’elle est elle-même issue d’une famille modeste, mais que toute son enfance, il y avait autour d’elle une famille élargie, un village.

“Il faut un village pour élever un enfant, nous avons tous besoin des uns et des autres et savoir que ces enfants ont été rejetés par tout leur village, c’est terrible”, a-t-elle conclu, les larmes aux yeux et la gorge nouée.

Mareva Georges-Marciano a rendez-vous aujourd’hui à l’assemblée de la Polynésie pour apporter son soutien aux politiques locaux.

“Je suis dans la mouvance de tendre la main à l’autre, comme l’ont fait avant moi Georges Siu ou Maiana Bambridge”, a-t-elle expliqué. Avant d’ajouter : “Il faut que l’on stoppe ce cycle de la violence, qu’elle soit physique, sexuelle ou morale. Il faut pouvoir dire stop, parce que nous sommes en train d’anéantir notre jeunesse censée devenir les futurs leaders de ce territoire.”

Pour l’ancienne miss, très attachée à sa Polynésie, il y a une prise de conscience générale du gouvernement à ce sujet à laquelle elle espère pouvoir apporter sa pierre.

Mareva Georges-Marciano a déjà promis à la directrice du centre Te pare de revenir au mois d’août, accompagnée d’un grand psychiatre américain en charge de huit centres éducatifs aux États-Unis, pour que celui-ci puisse apporter son expertise et, pourquoi pas, contribuer à venir en aide à ces enfants rejetés de tous. 

 

Jen.R.

 

 

    Edition abonnés
    Le vote

    Une proposition de loi du Pays, susceptible d'être prochainement adoptée, rendra plus accessible la stérilisation des animaux. Et vous, qu’en pensez-vous ?

    Loading ... Loading ...
    www.my-meteo.fr
    Météo Tahiti Papeete