La Marine nationale, tout un art

    vendredi 6 janvier 2017

    marine nationale peintures

    Guy L’Hostis et Marie Détrée font partie de la petite confrérie des peintres officiels de la Marine. Ils présentent respectivement 30 aquarelles et 22 gouaches retraçant leur séjour en Polynésie avec la Marine nationale. Ils sont ici devant le Bougainville récemment arrivé, en compagnie de l’aspirant Michael Sander, en charge
    de la communication, et du capitaine de frégate Joffrey Guerry, commandant de la base navale de Papeete. (© Caroline Perdrix)


    Guy L’Hostis et Marie Détrée exposent durant une semaine au cercle interarmées. Ces peintres officiels perpétuent une tradition ancienne de la Marine nationale. Les œuvres exposées, sur le thème de la Polynésie, sont aussi proposées à la vente.

    Demain s’ouvre à Papeete une exposition pas comme les autres : deux peintres officiels de la Marine nationale, Marie Détrée et Guy L’Hostis, exposent durant une semaine une cinquantaine de tableaux consacrés à la Polynésie.
    Gouaches pour la première, aquarelles pour le second, toutes ont été réalisées ici pendant leur séjour.

    L’exposition La Marine et son environnement au fenua prolonge les festivités des 80 ans de la base navale de Papeete et sera l’un des supports pédagogiques de la filière de formation “Choisis ton cap”, qui entend faire découvrir aux jeunes Polynésiens les métiers de la Marine nationale.  

    Guy L’Hostis, natif de Paimpol, peint depuis l’enfance. Cet ancien officier de la marine marchande a passé 29 ans sur des pétroliers au long cours : “Je débarquais du golfe Persique avec une grande caisse de mes tableaux. J’exposais au Salon nautique et l’équipe du Musée de la Marine est venue voir. Vers 1985, j’ai commencé à exposer au Salon de la Marine, et enfin, j’ai été nommé peintre officiel en 2010.”
    Marie Détrée, elle, est “fille et petite-fille de marin dans la marine marchande, donc mes sujets se sont toujours portés sur des thèmes maritimes”.
    Elle a d’abord été médaillée au Salon de la Marine, ce qui lui a permis de s’embarquer : “Je suis partie pour mon premier voyage sur un porte-hélicoptères type Mistral, on est parti jusqu’au Japon et je me suis dit : c’est formidable comme métier, j’ai postulé et j’ai été sélectionnée, moi aussi, en 2010.”

    “Nous faisons des choses que les autres peintres ne font pas”

    Depuis, elle a navigué et peint à Saint-Pierre-et-Miquelon, à La Réunion et aux îles Kerguelen.

    La vénérable tradition des peintres de la Marine, qui donnaient à voir des contrées lointaines et même des relevés de côtes, se perpétue alors que la nécessité n’est plus là, mais, dit Guy L’Hostis, “une photo ne remplacera jamais un tableau”.
    Marie Détrée ajoute : “Pour la Marine, c’est une façon de rayonner et de toucher un public différent. Parmi les acheteurs, il y a beaucoup de gens qui n’ont rien à voir avec la Marine, qui ne sont pas d’anciens marins…” “Il y a eu une époque où la Marine passait des commandes aux peintres, mais aujourd’hui, les crédits sont limités, dit Guy. Mais il y a aussi une clientèle de collectionneurs des peintres de la Marine. Ce qui plaît, c’est que nous faisons des choses que les autres peintres ne font pas : on voyage beaucoup, on se déplace, on peint sur place.”

    Si la venue de Marie Détrée en Polynésie était planifiée, la présence de Guy L’Hostis est une sorte de bonus pour les amateurs locaux : il est arrivé début novembre pour rendre visite à sa fille, enseignante à Tahiti. Il a donc proposé à la Marine de participer à l’exposition. Il est allé aux Marquises, à Bora Bora et à Moorea.

    “Le côté grandiose des montagnes, les couleurs du lagon de Bora Bora, on ne voit pas ça ailleurs. Mais j’ai quand même une préférence pour Moorea”, dit-il.
    Le thème de l’exposition, “La Marine et son environnement au fenua”, leur a permis de varier les sujets : “Comme Guy a beaucoup peint de paysages et aussi les bâtiments de la base navale, je me suis concentrée sur le port de commerce. Il y a une véritable activité, c’est un sujet que j’adore”, dit Marie.

    L’exposition, qui est également une vente, se tient au Cercle interarmées sur le front de mer, jusqu’au 14 janvier. 

     

    C.P.

        Edition abonnés
        Le vote

        Votez pour votre candidate préférée à Miss Tahiti 2017 :

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete