Marine nationale et CCISM – Le dock flottant reprend du service

    mercredi 25 mai 2016

    Une nouvelle convention a été signée hier entre la CCISM et la marine nationale pour l’utilisation de son dock flottant par les bâtiments civils. Quatorze d’entre eux l’utilisent chaque année, soit en moyenne 64 jours d’occupation. Ce dock va entrer
    en travaux.

    Mardi matin, au Comsup à Pirae, une nouvelle convention liant la chambre de commerce, d’industrie, des services et des métiers (CCISM) et la marine nationale pour cinq ans, autour de l’exploitation et la gestion du dock flottant de Fare Ute, a été signée entre les deux parties.
    De 2003 à 2015, le dock a été utilisé, en moyenne et par an, par 14 bâtiments civils, représentant en moyenne 64 jours d’occupation par an.

    “En général, les bâtiments civils passent peu de temps au dock, entre sept jours et un mois”, a expliqué Georges Verhaeghe, chef du service du soutien de la flotte (SSF), à l’issue de cette signature. “L’occupation du dock dépend des besoins des armées car les bâtiments militaires sont prioritaires.”

    Propriété de la marine nationale, le dock flottant de Papeete, qui a fêté ses 40 ans en 2015, est actuellement la seule infrastructure du territoire capable de mettre au sec des navires entre 800 et 3 000 tonnes, dans un rayon de 4 500 kilomètres.
    Engagés depuis 2013, de nouveaux travaux vont permettre d’envisager la prolongation de l’exploitation du dock jusqu’en 2030.
    “Il faudra travailler sur un projet de remplacement”, a lancé, sans trop s’avancer, le militaire. Le chantier le plus important restant à faire, entre 2016 et 2017, est le remplacement d’une des deux grues mobiles afin d’améliorer et sécuriser les opérations de manutention. Le montant des travaux de rénovation du dock flottant s’élève au total à un investissement de près d’un milliard de francs.

    Du coup, le gestionnaire – la CCISM – est confiant. “La demande est croissante de la part du Pays et des bateaux civils. Avec les rénovations en cours, elle risque d’être plus forte”, s’est réjoui Clet Wong, 1er vice-président de la CCISM. Pour lui, “c’est un plus d’avoir un tel dock pour un port comme Papeete”. “Cela évite aux armateurs locaux d’aller réparer leurs bâtiments en Nouvelle-Zélande, c’est un avantage évident.” Georges Verhaeghe y voit là “la preuve que les armées veulent participer à la vie économique du Pays”.
    Le dock est  aussi utilisé par des super-yachts comme Hémisphère, le plus gros catamaran au monde, venu l’année dernière. Des bateaux de pêche coréens ou espagnols l’utilisent également.

    Christophe Cozette

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete