Habillage fond de site

Les Marquisiens de Tahiti contestent la pêche intensive dans leur archipel

lundi 30 octobre 2017

pêche marquises

Chacun est venu spontanément participer à cette marche. (© Charles Taataroa)


Le collectif des Marquisiens résidant à Tahiti a souhaité organiser une marche à Papeete, simultanément à celles organisées aux Marquises. Huit cents personnes, selon les organisateurs, ont voulu montrer leur désaccord au projet de pêche intensive dans leur archipel. Le mouvement a remis un courrier au haut-commissaire, adressé au président de la République.

Le collectif des Marquisiens résidant à Tahiti a organisé, samedi dernier, à Papeete, une marche de protestation contre le projet de pêche intensive dans leur archipel, en soutien avec celles organisées dans les six îles des Marquises (lire ci-dessous).

Le mouvement est parti de l’ancien hôpital Mama’o pour rejoindre la résidence du haut-commissaire, au son des pahu marquisiens.

Sur place, un comité restreint a été reçu par Serge Balducci, chef du service du renseignement, auquel il a été remis un courrier adressé au président de la République, Emmanuel Macron, ainsi qu’au ministre de l’Écologie, Nicolas Hulot.

L’association Rahui nui no Tuhaa pae, représentée par son vice-président Aperahama Mooria, a également participé à cette marche à laquelle se sont jointes 300 personnes, selon la police, et 800, selon les organisateurs.

 

Circulation perturbée

 

Cette manifestation a provoqué un énorme embouteillage bien au-delà des frontières de Papeete. Les automobilistes ont pris leur mal en patience et ont semblé comprendre les motivations du collectif.

“C’est désagréable, un samedi matin, de se retrouver dans une file de voitures, mais on comprend bien ce que les manifestants veulent”, a confié un automobiliste.

Un autre a avoué avoir mis plus d’une heure pour venir de Punaauia.

Au fur et à mesure que le cortège avançait, des manifestants sont venus grossir les rangs du collectif, agissant de manière spontanée.

“J’allais à Papeete en vue de faire des courses, explique Teiki, un Marquisien installé depuis plus de quarante ans à Mama’o. J’ai vu les manifestants et j’ai décidé de marcher avec eux. Pour moi, ce qui me préoccupe, dans ce projet de pêche intensive, c’est l’avenir de mes enfants.”

Ce projet de pêche industrielle Toa Hiva est soutenu par la communauté de communes des îles Marquises (Codim).

Le groupe d’Eugène Degage prévoit le déploiement d’une flotte de thoniers dans les eaux marquisiennes, accompagné de la création de 600 emplois.

Aujourd’hui, les Marquisiens qui vivent dans l’archipel ont demandé plus d’informations sur les tenants et les aboutissants du projet. 

 

C.T.

 

ENC pêche maquises

 

Nuku Hiva : une marche pour demander le retrait du projet

pêche nuku hiva

Jamais, par le passé, un tel mouvement de protestation n’avait eu lieu à Nuku Hiva. (© Marie Edragas/LDT)

Le collectif des citoyens des îles Marquises a organisé, samedi dernier, un défilé pacifique et apolitique afin de protester contre le projet de pêche industrielle Hiva Toa initié par la communauté de communes des îles Marquises (Codim).

Cette mobilisation exceptionnelle à l’instar de celle organisée, il y a trois semaines à Hiva Oa, dans le sud de l’archipel, a réuni un peu plus de 700 manifestants, un chiffre considérable d’autant que jusqu’alors, jamais une manifestation n’avait rassemblé autant de monde aux Marquises.

Ce sont les pêcheurs de Nuku Hiva qui étaient en tête de cortège, arborant une banderole “Oui à la pêche artisanale, non à la pêche industrielle”.

À travers ce vaste projet, l’objectif des maires marquisiens est de créer de l’emploi, cependant des scientifiques n’ont cessé, ces dernières semaines, d’alerter sur la précarité de tels emplois et sur le risque environnemental.

Ainsi, samedi dernier, le nombre impressionnant de Marquisiens ayant défilé contre le projet de la Codim dans les rues de Nuku Hiva a démontré à quel point la population de l’archipel est déterminée à s’unir pour protéger son environnement, préserver la pêche artisanale, développer le tourisme nautique et par conséquent à voir abandonner l’idée d’une pêche industrielle aux Marquises.

 

De notre correspondante Marie Édragas

 

ENC pêche nuku hiva

605
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Le Pays a lancé l'opération "plage propre", vous sentez-vous concernés ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete