Maryse et Ferdinand terminent ensemble le marathon de Honolulu

    vendredi 30 décembre 2016

    marathon Honolulu

    Le couple a, bien entendu, été récompensé par une magnifique médaille de “finisher”. (© J Rey / LDT)


    Ils portaient les numéros, 15813 et 15814. Maryse Rigaud et son compagnon Ferdinand Gunther, tous deux âgés de 80 ans ont terminé leur marathon de Honolulu, 16 841emes sur 20 234 “finishers”. Un exploit, diront les spécialistes en matière de course à pied longue distance. Et pour couronner le tout, Maryse obtient le premier prix de sa catégorie (80-84 ans).

     

    Ce “jeune couple” réside à Moorea depuis dix ans. Chaque jour ils s’entraînent, à la course à pied, au vélo, ou à la natation. Sportifs de haut niveau pour leur âge, ils ne sortent pas pour autant d’un monde professionnel où le sport était déterminant. Maryse était femme au foyer, et Ferdinand, pilote d’hélicoptère dans l’armée de l’air avant sa retraite. “Nous nous sommes rencontrés il y a vingt ans et depuis nous faisons du sport et en particulier de la course.” Trois marathons de Paris, un marathon de Malte, trois marathons de Honolulu pour ne citer que ceux-là. Leur premier rendez-vous sportif a été le marathon de Hamilton (Nouvelle-Zélande) : “C’était pour le millénium (en 2000), notre première course en duo”, souligne avec émotion Maryse qui, bien que pratiquant du sport en amateur, décida se suivre son compagnon dans sa démarche marathonienne. Ferdinand est en effet un grand adepte de la longue distance, avec quelques “Iron man” dans les jambes (3 km en natation, 180 km en vélo et un marathon pour terminer.)

    Maryse devant

    “Le dernier marathon de Honolulu que nous avons fait le 9 décembre dernier, est le troisième que nous effectuons. Au départ, il y avait 25 000 participants, il nous a fallu 20 mn pour franchir la ligne de départ !”  explique Maryse. Quant à l’arrivée, c’est Ferdinand qui en parle : “D’habitude c’est moi qui prends la tête de la course ; cette fois-ci c’était l’inverse : Maryse me devançait.” Ferdinand explique qu’il sort d’un traitement de deux cancers qui l’a mis au plus mal pendant un certain temps, avant de poursuivre : “Plutôt que de franchir la ligne d’arrivée seule, à 5 mn du finish, Maryse s’est mise de côté et m’a attendu pour que nous puissions terminer cette course ensemble !”

    Le finish a été enregistré après 8 heures d’effort qui ont été récompensées par les applaudissements de la foule, toujours présente. “Je ne savais pas que j’avais gagné un prix, car je ne me suis pas rendue à la cérémonie des podiums”, explique Maryse. “Ce n’est que le lendemain, lorsque je suis arrivée au QG de la course, que j’ai vu cette boîte qui portait mon nom. L’hôtesse m’a vu, m’a demandé si j’étais bien Maryse Rigaud. j’ai dit oui. J’ai alors appris, couronne au cou, que j’étais déclarée la première de la catégorie des 80-84 ans.”

    De retour à Atiha, village où le couple réside, c’est en toute discrétion que Maryse et Ferdinand ont retrouvé leur fare proche du lagon. “Nous sommes heureux d’avoir pu faire cette course, mais il ne devait pas y avoir beaucoup de compétiteurs de Polynésie, en tous les cas, nous n’en avons pas vu. Nous sommes partis d’ici seuls pour cette course et nous sommes revenus seuls, mais satisfaits.”

    Maryse et Ferdinand ont, depuis, repris leur entraînement quotidien. Prochain événement : un semi-marathon en milieu d’année 2017 et un quatrième marathon de Honolulu pour décembre… “On veut garder la pêche !”

    De notre correspondant
    Jeannot Rey

        Edition abonnés
        Le vote

        Recensement : Êtes-vous prêt à répondre à toutes les questions même intime malgré une garantie de l'anonymat ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete