Habillage fond de site

Mettez du local dans vos assiettes

mardi 16 janvier 2018

Tearii Alpha, ministre du Développement des ressources primaires, entouré du directeur du Service de l’agriculture, Philippe Couraud, et de la présidente de la Chambre d’agriculture et de la pêche lagonaire, Yvette Temauri, ont présenté la campagne “Manger local”, qui sera déclinée dans différents médias tout au long de l’année. (© Caroline Perdrix)

Tearii Alpha, ministre du Développement des ressources primaires, entouré du directeur du Service de l’agriculture, Philippe Couraud, et de la présidente de la Chambre d’agriculture et de la pêche lagonaire, Yvette Temauri, ont présenté la campagne “Manger local”, qui sera déclinée dans différents médias tout au long de l’année. (© Caroline Perdrix)


Une grande campagne multimédia pour promouvoir nos produits locaux démarre cette semaine. Elle sera complétée par un calendrier, une brochure très riche en informations, et le Fa’ati Fa’a’apu pour aller à la rencontre des agriculteurs. Le ministre annonce des changements dans la réglementation et la fiscalité des produits chimiques.

Tearii Alpha, ministre du Développement des ressources primaires, a présenté hier une nouvelle campagne de communication pour promouvoir et valoriser les produits agricoles et piscicoles de la Polynésie française.

L’initiative en revient à la Chambre d’agriculture et de la pêche lagonaire (CAPL) présidée par Yvette Temauri, qui souhaitait contrer ce qu’elle considère comme une “campagne de dénigrement des produits locaux”.

La campagne se focalise sur cinq bénéfices d’une alimentation locale, chacun représentée par un “ambassadeur” choisi parmi des personnalités déjà engagées dans cette démarche.

D’abord la qualité : depuis 2012, les analyses montrent que les produits agricoles locaux contiennent moins de résidus de produits chimiques que les produits importés, insiste le gouvernement. C’est Cédric Wane, sportif de haut niveau et “vegan”, qui défend cet axe. 

Ensuite, la provenance, représentée par Teiva Manoi, orateur émérite du Heiva i Tahiti, et le développement durable, représenté par Heia Teina, agricultrice biologique et présidente de l’association Bio Fetia : il s’agit de promouvoir la consommation locale de proximité, bénéfique à l’économie locale.

Enfin, le goût est représenté par le cuisinier Jean-Pierre Despériers et la variété par Nathalie Convert, responsable d’une unité de transformation aux îles Sous-le-Vent : ils seront les ambassadeurs des qualités nutritives et gustatives, de la variété et la versatilité des produits locaux, qui se déclinent à l’infini.

 

Une campagne multimédia

 

Des affiches et des spots télévisés et radiodiffusés mettront en scène ces cinq ambassadeurs. Dans le même temps, la campagne d’affichage sur les produits locaux saisonniers, démarrée en décembre dernier, se poursuit jusqu’à la fin de l’année 2018.

Plusieurs publi-rédactionnels paraîtront dans les magazines locaux. Aucune campagne moderne n’est complète sans sa déclinaison sur Internet : vous la retrouverez donc sur www.mangerlocal.pf et sur Facebook.

Une brochure sur l’agriculture polynésienne, intitulée “Cultive-moi, cultive-toi”, vous dira tout ce que vous avez besoin de savoir sur les productions des différents archipels, et vous indiquera des astuces et les événements agricoles de l’année.

Un calendrier 2018 vient compléter l’arsenal publicitaire ; il indique les lunaisons et les jours favorables pour planter ou pêcher. Sachez, par exemple, que demain est un bon jour pour planter des ananas et du manioc.

Ce calendrier pédagogique sera distribué en priorité aux scolaires. Enfin, à compter du 31 janvier, vous pourrez voir sur TNTV une série de dix films documentaires de six minutes chacun.

Dix thèmes ont été retenus, cinq issus de l’agriculture (le maraîchage, le vivrier, le coco, le miel, la vanille) et cinq issus de la mer (les crevettes bleues, le Paraha Peue, la pêche hauturière, le crabe).

À travers trois portraits de professionnels, ces films présentent des niches pouvant susciter des vocations, et mettent en lumière l’attention portée à fournir un produit de qualité au consommateur.

 

À la rencontre des agriculteurs : le Fa’ati Fa’a’apu

 

Toute l’année, des visites seront organisées chez les agriculteurs. Le but de ces rencontres est de rassurer, d’échanger, de renseigner les consommateurs pour “apporter plus de transparence sur les pratiques agricoles.”

“Il y a beaucoup d’idées toutes faites sur les prix des produits locaux, dit le directeur du Service de l’agriculture, Philippe Couraud. Il y a aussi un travail à faire sur le ‘prêt-à-manger’ (pour des produits comme le taro, NDLR). Nous voulons dire aux gens, vous avez le choix, alors choisissez local.”

C.P.

 

manger local

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

French bee propose un aller retour PPT - San Francisco à moins de 40 000 F :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete