Habillage fond de site

Bannière sur-titre PI

Michel Bourez, top 10 en vue

vendredi 2 juin 2017

michel bourez

Le Tahitien Michel Bourez affronte à partir de demain les solides vagues fidjiennes. (Photo : WSL/Ed Sloane/archives)


Le Tahitien Michel Bourez participe, à partir de demain, à la Outerknown Fiji Pro, cinquième étape du circuit professionnel de la World Surf League, qui en compte onze au total.

On aura besoin d’un Michel Bourez vibrionnant à Fidji pour, comme il le dit, “retomber sur mes pieds” après un début de saison médiocre et une 22e place au classement du Championship Tour.

Remportée l’an dernier par le Brésilien Gabriel Medina, également vainqueur en 2014,  l’épreuve fidjienne est d’une grande importance pour le Tahitien qui entend bien en  profiter pour se rapprocher ou, encore mieux, intégrer le top 10.

Sorti dès le round 2 de la précédente étape du CT à Saquarema au Brésil en mai, “Spartan” restera bien réveillé à Fidji. “Ça a été compliqué pour moi à Rio. J’étais arrivé avec un sacré décalage horaire et le voyage m’avait vraiment fatigué. Je n’étais pas dedans. Finalement, cela a reflété mon résultat, d’autant plus que les vagues étaient assez bizarres aussi. C’est un tout qui a fait que ce n’était pas ma compétition”, avoue le Tahitien.

L’an dernier à Fidji, Michel Bourez avait fait un parcours assez laborieux. Il était passé par les repêchages (au round 2 et 5) avant de s’incliner au pied des quarts de finale face à Wiggolly Dantas, commettant même une interférence dans les dernières minutes. Absent pour cause de blessure en 2015, c’est en 2014 que le Tahitien y avait réalisé son meilleur résultat avec une demi-finale (défaite contre l’Américain Nat Young). Et demain, au round 1, il sera opposé à l’Australien Adrian Buchan (12e du CT) et au Brésilien Miguel Pupo (30e).

Pour les évincer, “Spartan” a mis toutes les chances avec lui en peaufinant avec minutie et assiduité sa préparation ces deux dernières semaines au fenua. Il en a également profité pour se ressourcer en famille avant d’affronter son autre famille, celle du surf, qui sera bien moins chaleureuse sur le spot de Cloudbreak.

 

Jean-Marc Monnier

 

programme classement bourez

99
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Faut-il le retour d'une maternité à Taravao ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete