Habillage fond de site

Un militaire polynésien incarcéré au Sénégal

mercredi 24 avril 2019

Le 16 septembre dernier une bagarre aurait éclaté à la sortie d’une boîte de nuit, entre une quinzaine de Sénégalais et cinq militaires français. Photo DR

Le 16 septembre dernier une bagarre aurait éclaté à la sortie d’une boîte de nuit, entre une quinzaine de Sénégalais et cinq militaires français. (Photo DR)

C’est une information qui n’était pas encore parvenue jusqu’en Polynésie française. Le jeune Mike Teiho, 22 ans, militaire de carrière, est en détention depuis le mois de septembre 2018 à Rebeuss au Sénégal et devrait passer en jugement ce 25 avril, apprenait-on hier sur le site aitoguerrierdupacifique.

Le 16 septembre 2018, il a participé à une bagarre à la sortie d’une boîte de nuit, Le Patio, entre une quinzaine de Sénégalais et cinq militaires français. Au cours de cette bagarre, il aurait porté un violent coup de poing à la tête d’une personne, Oumar Watt, qui aurait été plongé par la suite dans le coma. Il se retrouve désormais accusé de coups et blessures volontaires.

Originaire de Papeari, Mike Teiho est détenu depuis près d’un an et demi en attente de son procès qui doit se dérouler demain à Dakar. Il a déjà fait trois demandes de remise en liberté et nie toujours l’acharnement sur la victime que les témoins disent avoir observé. Toutes ses demandes de remises en liberté lui ont été refusées malgré l’engagement de l’état major à veiller qu’il puisse bien se présenter à la justice et respecter un éventuel contrôle judiciaire si sa demande de liberté provisoire était entendue. “Je n’ai assené qu’un seul coup de poing”, a-t-il dit aux magistrats avant son placement en détention provisoire.

 

Pris à partie par un groupe de jeunes

 

Les quatre autres militaires impliqués dans la bagarre seraient quant à eux rentré en métropole depuis décembre 2018. Selon le code Pénal sénégalais, Mike Teiho encourt jusqu’à cinq ans d’emprisonnement et d’une amende de 20 000 à 250 000 francs CFA.

Sur aitoguerrierdupacifique, l’avocat de Mike Teiho, Maître Daff, précise que son “client reconnaît avoir porté un coup mais il explique qu’il a été pris à partie par un groupe de jeunes qui tentaient de s’approprier ses biens personnels, en l’occurrence un téléphone.”

Pour l’accusation, c’est le comportement inapproprié avec une jeune fille de la part des militaires qui aurait fait débuter la bagarre devant la boîte de nuit.

 

Bertrand Prévost

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Selon vous, qui sera élue Miss Tahiti 2019 :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete