Habillage fond de site

Les militants optent largement pour le vote blanc ou l’abstention

mercredi 3 mai 2017

Les militants de La France insoumise ont majoritairement choisi de voter blanc ou de s’abstenir lors du second tour de l’élection présidentielle, selon le résultat de la consultation lancée  par Jean-Luc Mélenchon sur Internet. (Photo : archives AFP)

Les militants de La France insoumise ont majoritairement choisi de voter blanc ou de s’abstenir lors du second tour de l’élection présidentielle, selon le résultat de la consultation lancée par Jean-Luc Mélenchon sur Internet. (Photo : archives AFP)

Les militants de La France insoumise ont opté aux deux tiers pour le vote blanc ou l’abstention, seuls 35 % se prononçant pour un vote Macron, selon les résultats de la consultation lancée par Jean-Luc Mélenchon sur Internet.

Parmi quelque 243 000 votants, 36,12 % ont choisi le vote blanc ou nul et 29,05 % l’abstention. Seuls 34,83 % des militants ont opté pour le vote Emmanuel Macron. La consultation s’est close hier midi et a rassemblé plus de la moitié des 430 000 inscrits de la plateforme Internet La France insoumise.

Au total, 243 128 sympathisants se sont exprimés entre le 25 avril et le 2 mai, date de clôture de la consultation. Ce chiffre “fait de nous un des premiers mouvements politiques de France, je suis très fier de ça”, s’est réjoui Alexis Corbière sur RTL. Le porte-parole de Jean-Luc Mélenchon estime que cet échantillon “est assez représentatif de nos électeurs”.

Son candidat avait réuni plus de 7 millions de voix lors du premier tour de la présidentielle.

Le communiqué de La France insoumise a rappelé que la consultation ne visait pas à “déterminer une consigne de vote mais (à) organiser la prise de parole des Insoumis au sujet de leur choix de second tour”. Éliminé au premier tour avec 19,58 % des voix, Jean-Luc Mélenchon avait refusé de donner une consigne pour le second tour, suscitant de nombreuses critiques au sein de la classe politique.

La consultation en ligne permettait aux militants inscrits de choisir entre “vote blanc ou nul”, vote Macron ou “abstention”. “Étant donné l’attachement profond de La France insoumise aux principes d’égalité, de liberté et de fraternité, le vote Front national ne constituait pas une option de la consultation”, a souligné le mouvement dans son communiqué.

Jean-Luc Mélenchon a lui-même mis en garde dimanche dernier sur TF1 contre la “terrible erreur” que représenterait un vote en faveur du parti d’extrême droite. Hier, son porte-parole Alexis Corbière a martelé “pas une voix pour le FN” au micro de RTL : “Si vous avez prévu d’aller voter Marine Le Pen au second tour, vous avez tort, a-t-il déclaré. Ne votez pas pour elle. Elle est dangereuse.”

Alexis Corbière a répondu aux critiques du Premier ministre Bernard Cazeneuve, qui menaçait lundi Jean-Luc Mélenchon d’une “impardonnable faute morale” s’il n’appelait pas à voter Emmanuel Macron. “M. Cazeneuve, un peu de modestie, a prescrit le porte-parole. Et faites-vos cartons, sinon vous allez avoir du retard.”

Le vice-président du FN, Louis Aliot, a qualifié le résultat de la consultation de “très sain” et “logique”, et estimé que les militants interrogés équivalaient à un “échantillon représentatif” de l’électorat de Mélenchon.

La consultation peut représenter “une photographie de ce que seront les votes (au second tour) de ceux qui ont voté Mélenchon” au premier tour, a-t-il estimé hier lors de l’émission L’épreuve de vérité (Public Sénat-AFP-Les Échos-Radio Classique).

Dimanche dernier, Jean-Luc Mélenchon a demandé un “geste” à Emmanuel Macron en faveur de ses électeurs. Le candidat d’En Marche ! lui a opposé une fin de non-recevoir, refusant notamment d’abandonner la réforme du droit du travail qu’il projette de faire adopter par ordonnances.

“Je ne vais pas modifier mon projet pour aller convaincre des électeurs qui n’ont pas voté pour moi au premier tour”, a expliqué Emmanuel Macron, hier, sur RMC et BFMTV. Il a toutefois promis de mener ses réformes “en considérant cette part des inquiets, des perdants, de ceux qui aujourd’hui n’y trouvent pas leur compte”.

 

AFP

 

 

33
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

La pose des silhouettes noires peut-elle avoir un impact sur les habitudes de circulation ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete