Habillage fond de site

Mini-Jeux du Pacifique – 148 athlètes du fenua iront au Vanuatu

mercredi 4 octobre 2017

mini jeux vanuatu

Les dixièmes Mini-Jeux ouvrent dans moins de 60 jours à Port-Villa au Vanuatu où ils se dérouleront du 1er au 14 décembre. (© DR)


La Polynésie française va envoyer une délégation de 213 personnes dont 148 athlètes aux Mini-Jeux du Vanuatu en décembre prochain. Ils seront issus de treize fédérations, mais celle de la boxe et du rugby butent sur des questions d’affiliation et de délégation. La sélection la plus nombreuse sera celle du football représentée par les U19 qui préparent les éliminatoires de la Coupe du monde.

La neuvième édition des Mini-Jeux du Pacifique s’était déroulée en septembre 2013 à Wallis-et-Futuna. Un peu plus de quatre ans après, c’est à Port-Villa, capitale du Vanuatu, que se déroulera la dixième édition, du vendredi 1er au jeudi 14 décembre.

La cérémonie d’ouverture aura lieu le dimanche 3 décembre en présence des délégations des 24 pays participants. Celle de la Polynésie française comprendra un total de 213 personnes, dont 148 athlètes, auxquels s’ajoutent des arbitres, des entraîneurs, des personnels médicaux ainsi que les présidents des treize fédérations concernées.

Tahiti présentera en effet des compétiteurs dans tous les sports retenus pour ces Mini-Jeux (13 sur 14), sauf en netball. Charles Villierme, chef de mission en place depuis le mois dernier seulement, a dû mettre les bouchées doubles pour réunir la sélection.

 

Boxe et rugby en suspens

 

“Dès le lendemain de ma nomination, nous avons mis en place un canevas de travail car le sujet le plus important était de boucler la liste des engagements étant donné que la date de clôture est fixée au vendredi 20 octobre. Donc, depuis que nous avons repris le dossier, nous avons fait le forcing auprès des fédérations pour qu’elles transmettent rapidement leur liste”, explique Charles Villierme.

Ce dernier rappelle au passage qu’il a été nommé à ce poste suite à la proposition du directeur des Jeux, Andrew Minogue, et après validation de sa candidature par 26 des 38 fédérations sportives locales affiliées au COPF. “Toutes les fédérations ont désormais transmis leur liste et nous sommes 148 athlètes, mais il y a un petit problème avec la boxe et le rugby. Le conseil des Jeux ne reconnaît que les fédérations qui sont affiliées aux fédérations internationales, alors que ces deux fédérations ne sont pas reconnues par le Pays. Or, ce dernier a été clair en disant qu’il n’enverrait que des délégations qui sont délégataires du service public”, ajoute Charles Villierme.

Une réunion était prévue hier soir dans les ex-locaux du COPF à Fautaua afin de peaufiner les listes et régler certains points organisationnels.

 

Bonne préparation pour les U19

 

La plus importante des treize délégations tahitiennes à partir sera celle de la Fédération tahitienne de football qui quittera Tahiti dès la fin du mois de novembre afin de pouvoir participer aux premières rencontres programmées le samedi 2 décembre à Port-Villa (vendredi 1er décembre pour Tahiti), soit deux jours avant la cérémonie d’ouverture.

“Nous avions prévu de faire partir 22 joueurs. Mais suite aux contraintes budgétaires, ils seront peut-être un peu moins nombreux”, explique Thierry Ariiotima, président de la FTF. “Il s’agira de nos U19 qui participent au Championnat de Ligue 1 cette année. Cela entrera dans le cadre de leur préparation pour les éliminatoires de la Coupe du monde et je pense que l’on essaiera de rester à 22 quitte à payer des places supplémentaires”.

Le budget alloué par le Pays est en effet limité, sans doute à 40 millions alors que 58 millions étaient espérés. Thierry Ariiotima ajoute par ailleurs qu’il est globalement satisfait de l’expérience acquise par la délégation de futsal qui s’est rendue le mois dernier aux Jeux d’Asie en termes de formation et non de résultats.

“On a ramassé une pilule au premier match, ensuite ils se sont bien repris, mais c’était face à des équipes qui comprenaient des joueurs professionnels”, conclut le patron de la FTF.

Ces dixièmes Mini-Jeux seront donc accès sur la recherche des meilleurs résultats possibles afin, pourquoi pas, de monter sur la première marche du podium.

Rappelons que Tahiti avait terminé deuxième il y a quatre ans avec 26 médailles d’or contre 30 pour le premier, la Papouasie-Nouvelle-Guinée.

 

Jean-Marc Monnier

 

charles villierme omnisports

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

French Bee, compagnie aérienne low cost, enchaîne les retards, annulations ou “problèmes techniques”. Pour vous :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete