Habillage fond de site

Mini-Jeux du Pacifique : Tahiti ira ou n’ira pas ? Charles Villierme dit non

jeudi 2 novembre 2017

Le souhait de Charles Villierme est maintenant de préparer les Jeux du Pacifique aux Samoa en 2019. (© archives LDT)

Le souhait de Charles Villierme est maintenant de préparer les Jeux du Pacifique aux Samoa en 2019. (© archives LDT)

Après l’annonce du boycott de la participation tahitienne aux prochains Mini-Jeux du Pacifique faite en fin de semaine par le ministère des sports, certains sportifs avaient pu caresser l’espoir d’un changement de cap en ce début de semaine.

“Je n’ai pris aucune décision, sinon que je suis favorable à ce qu’ils partent et favorable à ce qu’ils restent. Je ne veux pas boycotter, pourquoi voulez-vous que je boycotte, les crédits sont en place. Si j’ai quelque chose à boycotter, c’est la décision du Conseil des Jeux”, a ainsi déclaré mardi matin le Président du pays qui souhaitait éviter toute politisation de la décision finale.

“J’attends que les fédérations se décident. C’est un vrai problème pour moi. Je suis triste de voir cette situation mais je ne me suis jamais opposé à ce déplacement”, ajoutait Édouard Fritch au micro de nos confrères de Radio 1.

Or mardi soir, dès son retour de Brest où il avait accompagné des athlètes tahitiens à la Coupe de monde de kayak en tant que président de la discipline, Charles Villierme qui est également chef de mission pour Vanuatu 2017, est venu mettre un terme aux interrogations.

 

 

“Les fédérations ont confirmé qu’elles n’iront pas”

 

“Aujourd’hui nous restons fermes, les fédérations ont confirmé qu’elles n’iront pas aux Mini-Jeux”, déclarait d’abord Charles Villierme au JT de Polynésie première mardi soir. Ce dernier indiquait par ailleurs que les réservations des billets d’avion pour le Vanuatu n’ayant pas été validées dans les temps, les tarifs des transports pour que les 140 athlètes prévues sous la bannière de Tahiti seraient revus fortement à la hausse en cas de changement d’avis de dernière minute.

Puis contacté hier après-midi par téléphone, Charles Villierme a mis un terme au suspens : “il n’y aura pas de Mini-Jeux pour nous, personne n’y va”.

Personne ? Reste maintenant à savoir si certaines fédérations ne tenteront pas leur chance, le Conseil des Jeux leur laissant la porte ouverte si l’on en croit le communiqué publié avant hier sur le site internet des Mini-Jeux : “le Pacific Games Council va continuer avec sa politique d’accepter l’entrée des athlètes des Fédérations sportives qui sont dûement affiliées à leur fédération internationale respective”.

 

Jean-Marc Monnier

 

charles villierme

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Le Pays a lancé l'opération "plage propre", vous sentez-vous concernés ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete