Habillage fond de site

La ministre constate les fuites au Taaone

mardi 17 janvier 2017

fuite taaone

Terehau Millaud (à droite) est l’élève du lycée de Taaone qui, par son post sur Facebook, a alerté la ministre de l’Éducation des inondations qui sont survenues dans son établissement, vendredi dernier. (© Christophe Cozette)

 

Mauruuru Facebook. Interpellée par un élève de BTS du lycée de Taaone, vendredi dernier, en fin de journée, la ministre de l’Éducation, Nicole Sanquer, s’est déplacée, hier matin, sur place pour constater l’absence de dégâts suite aux fortes pluies de la fin de semaine dernière, mais aussi pour rencontrer cet élève et “faire le point” avec la direction de l’établissement.

“Vendredi, nous étions en cours et tout à coup, nous avons vu de l’eau couler, tout doucement d’abord, puis abondamment”, a expliqué à La Dépêche Terehau Millaud, en 2e année de BTS électronique, qui a donné l’alerte sur Facebook.

“Notre premier réflexe a été de sortir de la salle pour voir d’où l’eau coulait et nous avons commencé à mettre des bâches pour protéger le matériel des élèves. Ce n’est pas la première fois que cela arrive. Déjà en septembre, mais de façon moins importante. Deux ordinateurs avaient été mouillés, mais nous avons pu les sauver. Et la direction a remplacé la gouttière.”

Des propos confirmés par le proviseur Jimmy Legros. “Ce n’est pas la première fois que cela arrive, mais c’est regrettable car nous avions déjà fait des travaux. Ce qu’il s’est produit, c’est un peu la faute à pas de chance car vendredi dernier, il y a eu énormément de pluie. Nous revenions de vacances. Toutes les feuilles tombées pendant cette période ont bloqué les descentes d’évacuation fluviale, l’eau s’est accumulée et cela a débordé. En tout état de cause, nous avons été assez réactifs car nos agents ont vite protégé les machines et enlevé l’eau au sol. Ce matin (hier matin, NDLR), tout a été dégagé pour que cela n’arrive plus”, a-t-il expliqué, après sa rencontre avec la ministre.

 

Le post moyennement apprécié par le lycée

 

“J’ai été alerté ce week-end par le post de Terehau, mais je voulais vérifier s’il y avait des dégâts. Ce sont des machines très coûteuses (de plusieurs dizaines de millions de francs, selon Jimmy Legros)”, a expliqué Nicole Sanquer.

“Je n’étais pas au courant d’une demande de travaux. Nous avons fait, la semaine dernière, un point sur toutes les demandes en urgence. Nous avons des crédits. Terehau m’a directement interpellée via Facebook. Je voulais venir pour répondre à ses inquiétudes et faire un point avec la direction”, a précisé la ministre de l’Éducation.

“La ministre nous a demandé d’être plus vigilants”, a expliqué le chef d’établissement. “Il faut aussi qu’on élague, la végétation est très abondante, à nous de faire attention. L’année dernière, nous avons dépensé plus de 800 000 F pour élaguer les arbres, c’est beaucoup”, a ajouté Jimmy Legros, qui semblait avoir peu apprécié que la ministre soit interpellée via le réseau social.

“Concernant Facebook, nous souhaitons mettre en place, dans la vie lycéenne, un dialogue qui permet de résoudre ce genre de problème avant que les choses soient exprimées à l’extérieur. Ce n’est pas grave, mais nous aurions aimé le rencontrer avant. Là aussi, ce fut un concours de circonstance, c’était vendredi, les élèves sont partis très vite. À nous de discuter avec les élèves pour qu’on le sache avant”, a-t-il expliqué. 

“Je voulais interpeller la ministre de l’Éducation. Je ne savais pas trop m’y prendre pour ‘monter’ jusqu’à elle”, a expliqué Terehau Millaud à La Dépêche. “Grâce à Facebook, j’y suis arrivé facilement. Elle a répondu le soir même. Faire attention au matériel, c’est important. Nous ne sommes pas les seuls à l’utiliser. Dans l’avenir, d’autres étudiants vont venir s’en servir. S’il était hors d’usage, nous aurions moins de travaux pratiques à faire”, conclut cet élève consciencieux.
Et tout est bien, qui finit bien.

 

Christophe Cozette

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Faut-il le retour d'une maternité à Taravao ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete