La mise sous pli des documents électoraux se termine aujourd’hui

    mercredi 12 avril 2017

    élection

    Dans la salle omnisports du complexe de Arue, où ils sont réunis par groupes de six sur 35 tables, le travail à la chaîne est de mise. (© Vaiana Hargous)


    Rassembler les professions de foi des onze candidats au premier tour de la présidentielle qui se tiendra le 22 avril, c’est la tâche qui occupe, depuis lundi après-midi, 210 vacataires du Séfi. Réunis dans la salle omnisports du complexe de Arue, le travail à la chaîne est de mise pour ces demandeurs d’emploi. La rémunération qui leur est octroyée pour ce travail est plus que correcte, puisqu’un très bon vacataire peut gagner par tour de scrutin jusqu’à 30 000 F .

    Depuis lundi après-midi, 210 vacataires du Séfi s’attachent à mettre sous pli quelques millions de documents électoraux, en vue du premier tour de la présidentielle, qui se tiendra le 22 avril. Dans la salle omnisports du complexe de Arue, où ils sont réunis par groupes de six sur 35 tables, le travail à la chaîne est de mise.

    “C’est important d’avoir une bonne organisation”, souffle Laure qui, avec Tea, Taiana, Rava, Daniel et Hauarii, ont trouvé le “truc”.

    “On s’est réparti les tâches, explique Taiana. Laure et Tea rassemblent les professions de foi, Rava et moi les différents bulletins, et Daniel et Hauarii mettent le tout dans les enveloppes.” “Hier (lundi, NDLR), on n’avait pas fait comme ça, poursuit Tea. Et là, ça va plus vite.”

    Tous ces demandeurs d’emploi sont rémunérés à l’enveloppe : 30 F le pli. Un tarif qui semble leur convenir.

    “Lundi après-midi, à nous six, on a rempli à peu près 1 200 enveloppes, reprend Taiana. Une fois le montant divisé, ça nous fait un peu plus de 5 000 F chacun pour seulement quelques heures de travail. C’est bien.”

    René Bidal, haut-commissaire de la République en Polynésie française, en visite hier sur place, se réjouissait qu’“on associe les Polynésiens à cette expression démocratique importante, et qu’en plus, comme ils sont demandeurs d’emploi, ils puissent avoir le bénéfice de ce travail qui est rémunéré de manière très correcte, puisqu’un très bon vacataire peut gagner par tour de scrutin jusqu’à 30 000 F”.

    Aujourd’hui, les vacataires devront terminer de préparer les quelque 204 000 enveloppes qui seront expédiées aux électeurs.

    Dans celles-ci, on retrouvera les professions de foi et les bulletins au nom des onze candidats au premier tour, soit 4,692 millions de documents, enveloppes comprises.

    “Vous voyez le nombre de papiers assez considérable qui sont manipulés pour servir les 204 000 électeurs de Polynésie”, précise le haussaire.

    “L’expédition a commencé hier (lundi, NDLR) à 16 heures et doit se terminer demain soir (ce soir, NDLR), dès que la totalité des 204 000 enveloppes auront été chargées de cette propagande. Ce qu’on essaie de faire, c’est de servir d’abord les archipels les plus éloignés, pour servir en dernier les archipels et les communes les plus proches du lieu de mise sous pli.”

    Les colis sont expédiés dans toute la Polynésie française par l’Office des postes et télécommunication, et fret aérien.

    Des moyens militaires aériens sont utilisés pour larguer le matériel électoral sur les îles de Hereheretue (53 inscrits), de Tematangi (44 inscrits) et de Rapa (426 inscrits) qui sont dépourvues d’aéroport.

    Quant à nos vacataires, ils seront rappelés pour faire de même avant le 2e tour de la présidentielle, ainsi que pour les législatives.

     

    V.H.

     

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Recensement : Êtes-vous prêt à répondre à toutes les questions même intime malgré une garantie de l'anonymat ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete