Miss France : la compétition a déjà démarré sur papier glacé

    samedi 24 septembre 2016

    miss

    Ces clichés très oniriques ont été réalisés dans le grand hôtel de Paofai construit par Alcide Faugerat, l’arrière-grand-père de l’actuelle directrice du Comité Miss Tahiti. (Photos : TeikiDev/Comité Miss Tahiti)

     

    Une beauté irréelle, presque fantomatique, une apparition mystique qui donnerait presque envie de croiser tous les jours la si redoutée dame blanche.

     

    Depuis plusieurs années, le comité Miss Tahiti a décidé de sortir des clichés et miser sur le modernisme, c’est le cas pour les nouveaux clichés dévoilés, hier, sur la page Facebook officielle de Miss Tahiti. La tendance à saisir des clichés dans les lieux désaffectés est dans l’air du temps, Miss Tahiti n’y a pas échappé.

    Mais ici, si l’endroit est désaffecté, Leiana Faugerat, la directrice du Comité Tahiti, y porte beaucoup d’affection.

    C’est au grand hôtel (quartier Paofai) car c’est l’immeuble qui a été construit par mon arrière-grand-père. C’est vrai qu’il n’est pas entretenu et qu’il n’est pas moderne, mais c’est justement ce qui lui donne tout son cachet. Je voulais marquer le coup et je trouvais que c’était sympa pour ma famille qu’il y ait de belles images de notre immeuble et surtout rendre hommage au grand-père de mon père, Alcide Faugerat. C’était le premier hôtel de Tahiti.

     

    Des clichés bien cadrés

     

    Si ces clichés ont laissé la part belle à la créativité et au talent de Teiki Dev, le photographe officiel de Miss Tahiti depuis plusieurs années, il en va autrement pour les photos officielles demandées par le Comité Miss France où “elle doit toujours porter son écharpe Miss Tahiti pour Miss France 2017”.

    Il faut quelques américains (NDLR, aux genoux), taille et portrait, et il faut que cela se fasse en studio, c’est obligatoire”. Ce sont ainsi des clichés plein de sobriété, mais qui ne manquent pas de classe, qui ont été dévoilés hier. Seul détail polynésien perceptible pour l’œil polynésien mais rendra jalouses toutes les autres candidates, le diadème de nacre de Hiro Ou Wen.

    Ces clichés, qui seront révélés jour après jour, ont été transmis au Comité Miss France pour qu’il alimente lui-même son site Internet et sa page Facebook avec, afin que le public français fasse connaissance avec les candidates. Un signe pour Vaea Ferrand que l’élection approche à grand pas.

    Cette semaine, elle a déjà pu jauger sa personnalité au-delà de nos lagons avec un voyage en Nouvelle-Calédonie, où elle a rencontré la plupart des personnalités locales, tel que le président du Congrès ou encore celui de la Province Sud.

     

    Cela a été une expérience enrichissante avec de belles rencontres. Cela a été riche en émotions, notamment le déjeuner avec les femmes mélanésiennes. Nous revenons avec trois valises supplémentaires chargées de cadeaux”, se réjouit Leiana Faugerat. Cela a également été l’occasion de rencontrer la Miss Nouvelle-Calédonie. “Au moins, elle ne partira dans l’inconnu, elles ont déjà fait connaissance.

    À 84 jours de l’élection, pour Vaea Ferrand, “la pression monte de plus en plus parce que, petit à petit, les candidates sont connues et, cette année, il y a de la concurrence. Les filles sont toutes magnifiques, donc il est certain que le stress monte”, explique l’ambassadrice de charme du fenua, qui a déjà repéré quelques concurrentes sérieuses. “Elles sont toutes belles. Les Miss Languedoc-Roussillon et Réunion sont de très belles candidates.

     

    F.C.

     

        Retrouvez dans notre édition du Samedi 24 septembre 2016 :       

    • Les photos officielles de Miss Tahiti 2016
    • Les places pour Miss France en vente

     

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete