Habillage fond de site

Miss France – Vaimiti rencontre les Miss d’outre-mer

mercredi 18 novembre 2015

Dimanche dernier, l’hôtel Millénium, boulevard Haussmann à Paris, a accueilli les premières candidates à l’élection de Miss France 2016. Les plus lointaines en fait, puisqu’il s’agissait seulement des Miss ultramarines, excepté Miss Saint-Pierre-et-Miquelon. Dans le hall d’accueil, les regards se sont échangés avec sourires en prime et quand même avec un petit côté jaugeage.
C’est Sandra Bisson, Miss Guadeloupe 2001 et première dauphine 2002 de Sylvie Tellier, qui leur a souhaité la bienvenue avant de leur expliquer que leur venue avant les candidates métropolitaines était nécessaire afin de réaliser dès le lendemain leur portrait vidéo. Sandra Bisson sera leur chaperonne durant le voyage à Tahiti des 31 candidates à Miss France 2016. Elle n’en est pas à son coup d’essai car elle était au Sri Lanka avec Hinarani de Longeaux, à Saint-Domingue avec Hinarere Taputu ou encore à Maurice avec Mehiata Riaria.
Tout devrait bien se passer entre ces Miss des îles car souvent la solidarité joue entre elles et déjà Vaimiti Teiefitu semblait connaître Azuima Issa, Miss Réunion. Sans doute via les réseaux sociaux.
Aujourd’hui, au siège de TF1, toutes les candidates seront présentées à la presse en présence du président du jury, Jean-Paul Gaultier, de Jean-Pierre Foucault et de Sylvie Tellier.

De notre correspondant à Paris, Philippe Binet

 

Chaperonne, qu’est-ce que c’est

Ni flic, ni même pion, Sandra Bisson, Miss Guadeloupe 2001 et première dauphine 2002 de Sylvie Tellier, ne se sent pas du tout cela. Elle est celle qui doit bien connaître toutes les candidates, comprendre leur personnalité, les encourager, les consoler si nécessaire et surtout veiller à ce que tout se passe bien. Au menu : diffuser les informations indispensables à la bonne marche des tournages, répétitions, visites, réceptions, mais aussi respect des horaires, des tenues et d’un comportement exemplaire. “Je suis leur premier accueil et leur point de repère pour les conseils, les aider à vivre l’aventure. Je suis aussi leur grande sœur ! Il y a des fois où je n’ai pas le bon rôle – le respect des plannings par exemple et la répartition des groupes selon les sites de tournage, les interviews, etc. Cela dit, je suis heureuse d’aller découvrir la Polynésie française !”

sandrine lecomte
0
0
0

Tam's 2015-11-18 15:32:00
Elles sont toutes magnifique. Vive l'Outre-Mer et notre République.

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

La pose des silhouettes noires peut-elle avoir un impact sur les habitudes de circulation ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete