Habillage fond de site

Miss Moorea partage ses premières impressions

mardi 11 avril 2017

miss moorea

Après le sacre samedi soir, les copines étaient toutes là pour la photo souvenir avec la nouvelle reine de beauté de Moorea. (© Jeannot Rey/LDT)


Hinatea Blais, 20 ans, étudiante à l’université de Polynésie française, a été élue samedi soir Miss Moorea 2017. L’élection s’est déroulée au Tiki Village devant un public d’environ 450 personnes. Aujourd’hui, Hinatea pense à son avenir “ses études en premier” mais aussi à Miss Tahiti, voire Miss France !

Comme toutes ses camarades qui participaient à cette élection de Miss Moorea 2017, Hinatea Blais, qui a obtenu le titre suprême après un spectacle d’un peu plus de deux heures, y croyait sans vraiment y croire. En clair, elle pensait bien avoir quelque chose, sinon, à quoi bon se présenter ?

Mais devenir Miss Moorea, cela restait pour elle comme le graal que l’on obtient après une bataille. Celle-ci fut amicale, soulignons-le tout de suite, mais chacune des candidates, six au total, a tout fait pour paraître belle samedi soir, sur la scène du Tiki Village. “Elles étaient toutes magnifiques comme des princesses, et bien que nous fussions en compétition, nous étions en même temps solidaires les unes des autres…”

Il aura donc fallu trois passages pour départager les candidates. Celles-ci étaient au nombre de six… pour six titres, personne donc n’a été oublié. C’était le vœu des organisateurs. Alors que Manulani Harehoe était déclarée par le jury, Miss Heiva avec comme dauphines, Hiona Tepau et Maryne Tetaiekura, le duel final s’est joué entre Rarahu Vernaudon et Hinatea Blais devant une assemblée en délire. On le sait, Hinatea, fut sacrée Miss Moorea, Rarahu est sa première dauphine, suivie de Nanihi Maau Teihotaata seconde dauphine.

“Je remercie tous mes supporteurs, et ils étaient nombreux à l’élection, parfois même un peu bruyants, mais, il y avait d’autres supporteurs pour d’autres candidates tout aussi bruyants. C’est le jeu.”

L’étape première a donc été franchie pour Hinatea Blais, une étudiante de 20 ans originaire de Paopao qui confirme que ses études n’ont jamais été mises de côté, y compris durant les préparations. “Question d’organisation”, précise-t-elle, car il n’y avait pas que les préparatifs aux défilés pour apprendre, comment se mouvoir, avancer, s’arrêter : “pas évident quand on a plus une âme de comptable que de mannequin…”

Hinatea Blais suit en effet des études à l’université de Polynésie française. “Je suis en première année de licence éco gestion. Mon souhait serait de devenir comptable. Je pratique aussi la danse traditionnelle. Cela d’ailleurs m’a beaucoup aidé le soir de l’élection, car danser m’a de suite déstressé.”

 

Tous les devoirs d’une miss

 

Hinatea fait partie de ces personnes chanceuses, qui bénéficient de deux familles. “J’ai été adoptée, j’ai des parents biologiques et des parents faa’amu. Tous m’ont soutenue pour cette élection. Quant à mes frères et sœurs qui sont très nombreux, une partie était présente ; une autre est un peu partout comme en France par exemple pour faire leurs études. Mais ils ont été là, durant cette élection par la pensée…” Ses projets à court terme ? “Je commence ma série de photos pour la suite du programme. Bien entendu, je suis élue Miss Moorea et j’accomplirai tous les devoirs d’une Miss. J’ai décidé de m’inscrire, avec le soutien de mon comité Miss Moorea, de Lena Miklus, à l’élection de Miss Tahiti, ce sera un très grand honneur pour moi de représenter mon île à cette prestigieuse élection du fenua. Et si la chance reste à mes côtés, je n’hésiterai pas une seconde pour m’inscrire à Miss France…”

Le chemin est encore long avant d’arriver à cet événement qui fait rêver toutes les jeunes filles. Mais Hinatea est très lucide. “Quant aux études, si les choses se passent de cette façon, je prendrais une année sabbatique pour accomplir mon devoir d’élue.”

En attendant, Hinatea Blais, compte bien prendre un peu de plaisir après avoir durement travaillé ces dernières semaines. Se retrouver par exemple en familles, savourer ce premier succès lors d’un tamaaraa, puis ensuite, poursuivre ses études – car la fin de l’année universitaire approche – tout en se préparant à l’élection de Miss Tahiti, qui devrait être programmée en juin.

Il va falloir bien gérer. Leiana Faugerat, présidente du comité Miss Tahiti, présente dans le jury au côté de Vaea Ferrand Miss Tahiti 2016, a eu un aperçu de l’élégance de la représentante de Moorea, et sait déjà que le niveau sera élevé, avec des candidates qui devront pouvoir rivaliser avec celle de l’île sœur.

De notre correspondant Jeannot Rey

 

Hinatea Blais

Miss Moorea et fière de l’être ! C’était dimanche matin à l’InterContinental pour sa première série de photos officielles en vue des préparatifs pour Miss Tahiti. (© Jeannot Rey/LDT)

 

 

    

4
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

La pose des silhouettes noires peut-elle avoir un impact sur les habitudes de circulation ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete