Habillage fond de site

Miss Ronde Tahiti 2017 “Miss Menemene” aura lieu samedi

mercredi 3 mai 2017

miss ronde

Qui succédera à Heitiare Maraeura ? (© Catherine Quiniou/LDT)

Treize candidates participeront cette année  à l’élection Miss Ronde Tahiti 2017 “Miss Menemene”, qui aura lieu samedi au restaurant Captain Bligh à Punaauia. Décomplexées et pleines de bonne humeur, les jeunes femmes ont fait le choix d’assumer leurs rondeurs et entendent valoriser l’image de la vahine plantureuse. 

Chacune d’entre elles défilera en tenue de ville, en tenue de plage, en robe de soirée mais également dans une tenue de son choix.  Au terme des quatre passages, le jury aura la délicate tâche de désigner la nouvelle Miss Ronde Tahiti qui succédera à Heitiare Maraeura, élue l’an passé.

Aujourd’hui, La Dépêche de Tahiti vous propose  de découvrir le portrait des six premières candidates aujourd’hui et les sept autres demain.

Renseignements : 87.77.21.90 ou page Facebook :  Miss Menemene Miss Ronde Tahiti.

De notre correspondante C.Q.

 

Jennifer Taumi

jennifer taumi

(© Catherine Quiniou/LDT)

“J’ai 28 ans et je vis à la Presqu’île, dans la commune de Pueu. Je suis à la recherche d’un emploi. Pour l’instant, je donne des cours d’instruction religieuse dans un collège privé et je suis aussi animatrice en centre de vacances. La danse et le chant traditionnels sont mes passions. C’est la première fois que je participe à une élection. Je me suis inscrite pour valoriser mes formes et celles de toutes les femmes rondes et aussi pour acquérir une expérience. Je suis souriante, sociable, serviable et dynamique. Les répétitions sont super. La coach est experte et souriante. L’ambiance avec les filles est conviviale et familiale. Je ressens beaucoup de stress. Si je gagnais cette élection, je remercierais tout le monde, ma famille, les amis le comité, les sponsors, etc. Je ferai une lettre de remerciement et j’embrasserai tout le monde.”

 

Rosemonde Teriietia

rosemonde teriietia

(© Catherine Quiniou/LDT)

“J’ai 28 ans et je suis originaire de Faa’a. Je suis à la recherche d’un emploi dans le secteur touristique en tant qu’accompagnatrice de tourisme. Je vis en couple et je n’ai pas d’enfant. Je me passionne pour différents types de danses : tahitienne, hawaiien­ne, indienne et moderne. J’aime aussi la lecture et la randonnée pédestre. C’est la première fois que je participe à une élection. Je me suis inscrite car, comme toutes les candidates à l’élection, nous assumons avec fierté nos rondeurs.

Je suis intègre, sincère, je m’adapte à toutes les situations et je reste positive même dans les moments difficiles. Mes principaux atouts sont mon regard, mon sourire et ma spontanéité. Les répétitions se sont passées dans la joie et la bonne humeur. On s’entraide les unes les autres. Je suis stressée. Lorsque toutes les candidates sont réunies, je suis confiante car nous sommes solidaires et contentes de défiler ensemble. Si je gagne, je souhaiterais passer une journée avec les filles pour fêter ça et représenter la femme ronde lors d’événements.”

 

Christelle Ioane

CHRISTELLE IOANE

(© Catherine Quiniou/LDT)

“J’ai 22 ans et je vis à Pirae. Je suis mère au foyer, j’ai une petite fille âgée de 3 ans. J’aime cuisiner, faire des sorties en famille et surtout passer le maximum de temps avec ma fille. C’est ma première participation à une élection.

Je me suis inscrite pour vaincre ma timidité et surtout pour prouver à la population que, même avec des rondeurs, on reste de très belles femmes. Je suis une personne gentille, aimable, patiente et à l’écoute de l’autre. Pour gagner, je pense qu’il faut surtout rester soi-même et avoir le sourire. Les répétitions se sont déroulées sans problème.
Les autres candidates sont super. Je ressens quand même un peu de stress.

Si je gagne, la première chose que je ferais serait de remercier tous ceux qui m’ont soutenue.”

 

Marie-Laure Tepa

marie-laure tepa

(© Catherine Quiniou/LDT)

“Je fêterai mes 30 ans en octobre. Je représente la commune de Faaone. Je suis mère de merveilleuses filles. L’aînée a 8 ans et la cadette 4 ans. J’aime la danse tahitienne, la nature et mes enfants. Cette élection, c’est une première pour moi. Je me suis d’abord inscrite pour le fun. Je suis fière de mes rondeurs et je les assume complètement. Je suis une compétitrice, une battante et travailleuse.

Mes atouts sont mes cheveux, mon sourire et ma prestance. Les répétitions se sont bien passées depuis le début. Les candidates et moi-même, on a appris à mieux se connaître et on est même devenu des amies sur les réseaux sociaux. On passe toutes ensemble des moments agréables avec des fous rires partagés. C’est vrai que j’ai du stress, mais j’apprends à le gérer en m’occupant avec des activités nature comme la rando ou la baignade en rivière. Si je remportais le titre, je remercierais d’abord mes proches, le comité organisateur et les candidates qui sont devenues des amies maintenant.”

 

Heilani Chebret

Heilani Chebret

(© Catherine Quiniou/LDT)

“J’ai 29 ans. J’habite à Faa’a, mais je viens de Taravao. Je suis pâtissière. Je vis en couple, mais je n’ai pas d’enfant. Mes loisirs sont la cuisine, la lecture, la danse et la plage. C’est la première fois que je participe à une élection. Je me suis inscrite pour le fun. On est toutes belles et nous avons toutes nos chances de gagner. Je suis fonceuse, un peu fofolle et pas timide.

Je m’entends bien avec les autres filles. Il y a une très bonne ambiance et nous sommes bien encadrées par Jean-Claude et Michèle. Je ressens plutôt de l’excitation. J’ai hâte d’être au 6 mai. J’irai embrasser ma famille et mes amis qui seront présents ce jour-là. J’ai créé le groupe “Miss Rondes Tahiti 2017” sur Facebook et, que je gagne ou pas, je compte continuer à motiver nos belles femmes rondes d’ici et d’ailleurs, mais aussi les ronds. Le poids est juste un chiffre. Nous sommes tous uniques et différents. C’est ça la vraie beauté.”

 

Manuela Alvarez

Manuela Alvarez

(© Catherine Quiniou/LDT)

“J’ai 42 ans et je viens de ’Afaahiti. Je suis sans profession. J’ai deux enfants. J’aime danser, marcher en famille et voyager. C’est la première fois que je participe à une élection. Je participe pour mettre en valeur mes rondeurs et montrer aux autres femmes que, nous aussi, nous sommes belles. Je suis généreuse, souriante, serviable et sociable. Mes atouts pour gagner sont l’élégance et la grâce. J’ai une bonne entente avec les autres filles. Je ne suis pas du tout stressée. La première chose que je ferai sera de célébrer ma victoire avec tous ceux qui m’ont encouragée.”

 

La candidate n° 4 s’est désistée

 

 

1337
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

La pose des silhouettes noires peut-elle avoir un impact sur les habitudes de circulation ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete