Miss Tahiti baptise le deuxième Dauphin

    vendredi 29 mai 2015

    Hier matin s’est déroulée la cérémonie de baptême du deuxième Dauphin de la flottille 35F en présence d’Hinarere Taputu, Miss Tahiti 2014, du haut-commissaire Lionel Beffre et de plusieurs autorités civiles et militaires.
    Des élèves de l’école primaire de St Hilaire ont également assisté à l’événement. Ils ont ouvert la cérémonie par des chants en tahitien.
    “Deux classes de CM1 sont présentes aujourd’hui. Régulièrement, des visites de la base sont organisées. Les enfants rencontrent les militaires qui leur font découvrir leur métier et les hélicoptères. Ces échanges intéressent beaucoup les élèves. Cela peut éventuellement susciter des vocations. À la fin de chaque visite, tout le monde veut devenir pilote”, explique la directrice de l’école St Hilaire, Sonia Girot.
    Après les discours du haut-commissaire et des personnalités militaires, Hinarere Taputu a donc procédé au baptême de l’appareil avant de se plier à la séance d’autographes réclamés par les enfants.
    Le dessin qui orne la dérive de l’hélicoptère a été réalisé par Taniera, tatoueur à Moorea. Précisons que le détachement 35F est impliqué dans les missions au profit de l’action de l’État en mer, de la gendarmerie et du haut-commissariat à la République. À cet effet, il assure en permanence deux alertes.
    En 2012, le détachement a réalisé 64 missions et secouru 25 personnes, en 2013, 88 missions et 60 personnes et en 2014, 84 missions et 66 personnes. 

    De notre correspondante C.Q.

    Commandant Florian Gachet, chef du détachement : “Montrer notre respect et notre attachement”

    “La tradition des baptêmes du Dauphin remonte à 2011. Dans le cadre de la mise en service opérationnel du détachement d’hélicoptères interministériels 35F, un vol fut réalisé entre Tahiti et Rapa.
    Ce vol consistait à valider les missions d’évacuation médicalisée (Evasan) sur l’une des îles les plus isolées de Polynésie française. Pour l’occasion, la tavana de Rapa et son conseil municipal avaient souhaité baptiser l’hélicoptère Dauphin, afin de sceller le lien entre les équipages du détachement et cette île de Polynésie.
    C’est le prénom “Kea” qui fut choisi en hommage à celui d’une petite fille de l’île, qui le tenait d’un oiseau endémique. De plus, le papa de Kea se trouvait être le matelot Tahuatea Airima, servant au sein du détachement 35F embarqué à bord du porte-avions Charles de Gaulle.
    Aujourd’hui a lieu le baptême du deuxième Dauphin, le 6 928, arrivé sur le fenua en 2012. L’année dernière, Hinarere Taputu était venue visiter la base. Elle nous avait demandé pourquoi les hélicoptères n’avaient pas de nom.
    Je lui ai alors proposé d’être la marraine et de baptiser le deuxième dauphin “Hina”. Ce prénom se rapporte à de nombreuses légendes et notamment à celle du cocotier. En baptisant ces hélicoptères, nous tenons à montrer notre respect et notre attachement à la Polynésie et aux Polynésiens.”

    BELLONE Robert 2015-06-09 07:13:00
    Très heureux de savoir que ce bel oiseau vous apporte du réconfort et du bonheur.
    Fier d''avoir participer à cette histoire ...même si c''est de Marseille-Provence.
    Bien amicalement.
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete