Mister Tahiti : Des candidats motivés cette année

    mardi 14 octobre 2014

    Cette année, comme depuis dix ans, Alexandre Taliercio, organisateur de Mister Tahiti, a pour mission de trouver les futurs mannequins du fenua. À l’issue du casting qui s’est déroulé à l’InterContinental samedi dernier, le jury a sélectionné les candidats qui participeront à la grande soirée d’élection du 15 novembre.
    Le jury, qui était composé d’Alexandre Taliercio, d’un chef de projet, d’un directeur artistique, d’un photographe et de trois conseillers, a vu défiler une dizaine de jeunes hommes dans la matinée, dans une salle spéciale de l’hôtel.
    Si Mister Tahiti est avant tout “un spectacle” qui permet de “donner du plaisir au public”, comme le souligne Alexandre Taliercio, cette élection demande également une certaine rigueur de la part de ses participants.
    Les qualités requises sont l’ambition, la motivation et le physique idéal. Être motivé est essentiel car les candidats devront répondre présents deux à trois soirs par semaine, de 17 h 30 à 20 heures, pour les répétitions du concours.
    Autres éléments à prendre en compte : la photogénie et la taille des participants. Cette année, les candidats devront mesurer un minimum de 1,75 m.
    Les jeunes hommes sélectionnés, tous âgés d’une vingtaine d’années, bénéficient gratuitement d’un entraînement en salle, afin de parfaire leur plastique avant la grande finale.
    Douze ou dix candidats ? Si le casting est terminé, le jury est encore en train de décider s’il y aura dix participants au lieu de douze, comme c’était prévu initialement. L’une des raisons de cette incertitude est le financement de l’élection.
    Alexandre Taliercio et les autres membres du jury se laissent encore le temps de préparer l’événement, afin de “voir comment les candidats se comportent lors des premières réunions pour éventuellement switcher. Avant la communication officielle, il faut qu’on soit sûr du casting définitif.”
    “Économiquement, c’est une élection qui coûte cher. Et l’air de rien, chaque candidat représente un coût pour l’organisation. En termes de production de modules vidéo, de portraits vidéo, etc., il faut que les douze valent vraiment le coup. C’est pour cela que je me laisse le loisir, encore quelques jours, de voir si je ne redescends pas à dix.”
     
    Nadia Yonker

    Nacent 2014-10-15 07:33:00
    pffffffffffff bin si sa coute trop cher pourkoi organiser alors des concours qui n'en valent pas la peine koi, faut arrêter de faire nimporte koi
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete