Habillage fond de site

Mobilier, plantes et pâtisseries : tout un savoir-faire présenté au public

mercredi 7 décembre 2016

Une matinée qui a permis de faire son marché. (© Jeannot Rey)

Une matinée qui a permis de faire son marché. (© Jeannot Rey)

 

Les élèves du Centre des jeunes adolescents (CJA) de Vaiare, leurs moniteurs et un enseignant spécialisé, ont organisé une exposition-vente du travail réalisé depuis le début de l’année. Trois ateliers étaient représentés : menuiserie et fabrication de meubles, dirigé par Tony Van Bastolaer, agriculture et horticulture par Tehiva Huiteragi et cuisine de restauration par Keneth Mititai, le tout sous la direction de Thomas Chavez. Cette manifestation a rassemblé des parents d’élèves et quelques résidents de l’île venus faire leurs emplettes.

 

 

L’exposition-vente du centre des jeunes adolescents de Vaiare a débuté vers 10 heures par des chants d’accueil, et un discours prononcé par Tahanea une élève de seconde, qui rappelait que cet événement est l’occasion de voir ce que savent faire les élèves du centre, tant dans le domaine de la menuiserie, dans l’agriculture et aussi en cuisine.

Du matériel, il y en avait : cadres en bois de banquette de salon, lits, tables et bancs, garde-manger… Tout une collection de plantes de décoration ainsi que des fruitiers, sans oublier les nombreuses pâtisseries pour les plus gourmands. L’exposition-vente a duré toute la journée, les revenus des ventes permettront au centre des jeunes adolescents de se doter de matériel divers pour les formations proposées par cette structure, située sur les hauteurs de la vallée de Vaiare.

Une structure qui connaît toujours des difficultés d’approche du fait d’une route d’accès particulièrement dégradée qui date du début des années 80. Le site est exceptionnel, en plein cœur de la vallée de Vaiare ; quant aux locaux, bien qu’un peu vétustes, ils suffisent aux différents apprentissages qui sont proposés aux élèves.

En milieu d’année, le CIA de Vaiare regroupe un peu moins de trente élèves divisés en trois niveaux. Les objectifs sont doubles : apporter un niveau qui permettait à ces élèves sortis des premières classes de secondaire, de revenir au collège pour un cursus classique, après deux années d’apprentissage, soit, pour ceux qui préfèrent rester dans le cadre du CJA jusqu’à la fin des trois années de niveau, d’être intégrés dans le milieu professionnel en débutant par des stages en entreprise. Des élèves qui auront obtenu soit un certificat de formation des jeunes adolescents (CFJA), soit un certificat général de formation (CGF).

Hier, élèves, enseignants, direction en présence  de Maite Cuello, la “psy” de l’ensemble des CJA de Polynésie française, ont reçu une trentaine de personnes venue d’une part, acquérir du mobilier, une plante ou tout simplement de la pâtisserie, mais aussi féliciter ces élèves qui ont tous retrouvé, par le biais de leur nouvel apprentissage scolaire à caractère semi-professionnel, une confiance en eux, ce qui ne peut que favoriser la poursuite de leur formation, au lieu de se retrouver “à la rue”, les mains vides.

 

De notre correspondant Jeannot Rey

 

 

39
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

La pose des silhouettes noires peut-elle avoir un impact sur les habitudes de circulation ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete