Habillage fond de site

La mobilisation des “Gilets jaunes” à son plus bas niveau

lundi 8 avril 2019

La mobilisation des "Gilets jaunes" a marqué le pas au 21e samedi consécutif de manifestations, avec 22.300 participants recensés en France par le ministère de l'Intérieur, soit le total le plus faible depuis le début de ce mouvement inédit. /Photo prise le 6 avril 2019/REUTERS/Benoit Tessier

La mobilisation des « Gilets jaunes » a marqué le pas au 21e samedi consécutif de manifestations, avec 22.300 participants recensés en France par le ministère de l’Intérieur, soit le total le plus faible depuis le début de ce mouvement inédit. /Photo prise le 6 avril 2019/REUTERS/Benoit Tessier

La mobilisation des “Gilets jaunes” a marqué le pas au 21e samedi consécutif de manifestations, avec 22 300 participants recensés en France par le ministère de l’Intérieur, soit le total le plus faible depuis le début de ce mouvement inédit. Aucun incident majeur n’est venu perturber ce nouvel épisode, qui précède la restitution du “grand débat” conçu par le gouvernement comme une réponse au malaise social.

Dans la capitale, les 3 500 “Gilets jaunes” dénombrés ont suivi deux parcours distincts, l’un allant du sud au nord et l’autre d’est en ouest – de la place de la République à la Défense – en contournant les Champs-Elysées, interdits aux manifestants depuis l’éruption de violence du 16 mars.

À quelques brefs moments de tensions près, ces manifestations se sont déroulées dans le calme, comme en atteste le nombre d’interpellations, largement inférieur à ceux relevés lors des samedis de violences du mois de décembre. À 18h30 (17h30 GMT), les forces de l’ordre avaient interpellé 43 personnes et effectué 14.919 contrôles préventifs, selon la préfecture de police de Paris.

Neuf personnes ont par ailleurs été verbalisées pour avoir enfreint l’interdiction de manifester sur les Champs-Élysées. Parmi elles, Éric Drouet, l’une des figures de la contestation, qui s’est déjà vu infliger la semaine dernière une amende de 2 000 euros, dont 500 avec sursis, pour organisation d’une manifestation non déclarée.

La tendance à l’accalmie est conforme aux prévisions des services de renseignements, qui n’avaient repéré en amont aucun appel de mouvements “black blocs”.

À Bordeaux, qui a vécu plusieurs samedis tumultueux, 2 500 à 3 000 personnes ont manifesté, contre environ 5 000 la semaine dernière,. La mobilisation a connu son pic au premier jour du mouvement, le 17 novembre, avec près de 300 000 personnes, puis un léger regain à la mi-janvier avant de décroître progressivement ces dernières semaines. Ils étaient 33.700 la semaine dernière, selon les chiffres de la place Beauvau.

Ce 21e épisode est le dernier avant la restitution du “grand débat national”, qui s’est traduit, de la mi-janvier à la mi-mars, par près de deux millions de contributions recueillies sur internet, 10 000 réunions locales et 16 000 cahiers de doléances, selon les organisateurs. Le Premier ministre, Édouard Philippe, doit présenter aujourd’hui son bilan du débat puis l’exécutif dévoilera à une date encore inconnue les mesures qu’il compte en tirer afin d’apaiser le mécontentement dont les “Gilets jaunes” se sont fait les interprètes.

 

Reuters

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Pensez-vous qu’un Tahitien peut enfin s’imposer à domicile cette année à la Tahiti Pro Teahupo'o ? Si oui, lequel ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete