Habillage fond de site

Moetai Brotherson en tournée “hors contexte électoral”

jeudi 11 juillet 2019

Ci-dessus, aux Tuamotu, des conditions de déplacement en mer très sportives. Photo : DR

Ci-dessus, aux Tuamotu, des conditions de déplacement en mer très sportives. (Photo : DR)

“C’est assez marrant, quand je commence mes réunions par : je ne viens ni vous demander de voter bleu, ni distribuer des Fare OPH ou des CAE… Tout le monde éclate de rire.” Joint aux Marquises, avant-hier, le député Moetai Brotherson rentre aujourd’hui d’une longue tournée dans les archipels.

Parti le 23 juin, l’élu souverainiste aura parcouru dans l’ordre Maupiti, Tahaa, Raiatea, Huahine, Bora Bora aux îles-Sous-le-Vent, puis Tikehau, Rangiroa, Fakarava aux Tuamotu avant de poursuivre aux Marquises à Atuona, et Taiohae.

“C’est la première fois qu’un parlementaire polynésien fait une tournée globale, hors contexte électoral”, estime Moetai Brotherson qui a animé partout où il es passé des réunions publiques citoyennes sur le thème du “cadre institutionnel de la République appliqué à la Polynésie française”.

Des réunions tenues la plupart du temps en reo Tahiti concernant le droit constitutionnel, l’articulation statutaire, le code général des collectivités territoriales, les institutions locales et les conventions internationales.

“Ça les passionne”, a pu constater avec satisfaction le parlementaire. À Tikehau, la réunion aura même duré de 19 h à 22 h 30, les débats étant très nourris. “On devait embrayer direct sur les Australes”, mais il a prévu d’accueillir et d’accompagner la Garde des Sceaux dans ses visites au fenua. “On va reprendre les Australes, puis Mangareva, Manihi, Rangiroa (Avatoru cette fois) et Hao à partir de mi août”, prévient-il.

Ce type de tournée, il compte bien la reproduire chaque année. “À chaque fois hors contexte électoral”, assure t-il.

Le thème de l’an prochain : le fonctionnement de l’économie polynésienne. À l’issue de sa tournée qui s’achève, il prévoit de produire un document de synthèse qui sera envoyé à toutes les communes où il aura été accueilli. “Les citoyens pourront aller demander une copie. Je vais aussi mettre en place une commission d’experts (sociologues, politologues, économistes, homme d’église,…)”.

Il prévoit aussi de communiquer un document final aux 116 maires de Polynésie, aux 57 représentants de l’assemblée de Polynésie, au gouvernement, au CESC, aux parlementaires nationaux, aux universitaires et aux partis politiques. “Si ça peut inspirer, tant mieux”, précise le député.

 

Y.R.

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Pensez-vous que la visite de la ministre de la Justice au fenua pourrait régler le problème foncier ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete