Moloka’i Hoe – Tahiti affirme sa domination

    lundi 10 octobre 2016

    va'a shell

    Shell Va’a A a mené la danse quasiment du début à la fin sur les 66 km de parcours entre Molokai et Oahu. (© DR)

     

    Tahiti a remporté en beauté, hier, la 65e édition de la Moloka’i Hoe en plaçant trois de ses équipes sur le podium. Shell Va’a occupe les première et troisième marches et EDT Va’a la deuxième. Les Hawaiiens de Team Primo sont quatrièmes et ceux de Red Bull Wa’a cinquièmes. Il s’agissait de la onzième année consécutive que des Tahitiens remportaient cette course de 66 km entre Molokai et Oahu.

     

    Tahiti s’est offert une victoire de toute beauté, hier, dans la plus célèbre course de V6 à changement de la planète, la Moloka’i Hoe, en s’offrant un triplé sur le podium. Les deux équipes de Shell Va’a, ainsi que celle de EDT ont dominé la 65e édition  au terme d’une course de près de cinq heures où les rameurs tahitiens n’ont laissé que peu d’espoir à leurs concurrents. 104 équipages avaient pris le départ de l’île de Molokai, tôt le matin, pour s’élancer vers l’île voisine de Oahu, distante de 66 kilomètres. Parmi eux, une majorité de Hawaiiens, mais également des Australiens, des Néo-Zélandais, mais aussi un équipage Brésilien (Samu Team Brazil, 17e en 5 h 36’ 45”), français (Belharra Watermen Club, 28e en 5 h 55’ 06”) et hongkongais (VRC Hong Kong, 35e en 6 h 02’ 18”), et bien évidemment des Tahitiens.
    Ces derniers prennent les choses en main dès le départ. Dans la première demi-heure, EDT Va’a, qui effectuait cette année son retour sur la course après l’avoir remporté en 2014, est en tête, talonné par Shell Va’a A, avec à son bord Roland Tere. Les Américains de Red Bull Wa’a sont alors troisièmes, mais pas pour longtemps puisque l’équipe B de Shell revient progressivement. Avec un vent faible et une petite houle, la puissance est la clé de la réussite… Et les Tahitiens n’en manquent pas. Si bien qu’après une heure de course, le classement final était déjà établi avec Shell Va’a A (1er), EDT Va’a (2e) et Shell Va’a B (3e). La première équipe hawaiienne, Team Primo est positionnée à la quatrième place, suivit de Red Bull Wa’a et Hui Nalu.
    Ces équipages, comme la plupart d’ailleurs, suivent un cap plus direct vers le nord, tandis que celui de Lanikai (7e) choisit une direction plus sud, ce qui ne va pas lui être favorable.
    Shell Va’a B (3e), un temps mis sous pression par ses adversaires, réussit finalement à les distancer. À noter que Narii Terai a été remplacé par Roland Teahui suite à une blessure, la veille de la course.
    Au niveau du volcan de Diamond Head, il était déjà certain que le podium serait occupé à 100 % par les équipages tahitiens.

    Ovation sur la plage de Waikiki

    Ces derniers recevaient donc une ovation sur la plage de Waikiki devant des centaines de supporters venus les acclamer. Quant à Red Bull Wa’a, barré par le Tahitien Léon Haamatai, le club hawaiien ne réussissait pas son challenge qui était de battre une équipe tahitienne.
    À l’issue de la course, l’on apprenait qu’une réclamation pourrait venir pénaliser les rameurs d’EDT en raison d’un dysfonctionnement de leur balise de localisation.
    Quoi qu’il en soit, ces derniers auront réalisé une superbe course, sachant que le voyage avait été long pour eux vu qu’ils étaient passés par Los Angeles pour se rendre à Hawaii.
    Ils auront l’occasion de se confronter à nouveau aux vainqueurs de cette 65e édition de Molokai dans quelques semaines, lors de la 25e édition de la Hawaiki Nui Va’a aux îles Sous-le-Vent, du mercredi 2 au vendredi 4 novembre.

    Jean-Marc Monnier

     

    capture-decran-2016-10-10-a-08-30-23

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete