Mondial 2015 – Nouvelle-Zélande-Australie : le poids des « rucks », le rôle des individualités

    vendredi 30 octobre 2015

    La Nouvelle-Zélande et l’Australie devraient adopter un plan de jeu réaliste en finale de Coupe du monde samedi à Twickenham, à Londres, mais chaque camp dispose d’un atout: les individualités côté All Blacks, les « récupérateurs-gratteurs » de ballons chez les Wallabies.

     Le plan de jeu : Risque calculé
    Les deux équipes devraient adopter un plan de jeu assez similaire, basé sur l’occupation prioritaire du camp adverse, via le jeu au pied. La règle est simple: on joue après touche ou mêlée uniquement dans le camp adverse. All Blacks et Wallabies ont adopté cette approche très réaliste en demi-finale, respectivement face à l’Afrique du Sud (20-18) et à l’Argentine (29-15).

    En revanche, les deux équipes ont une grande capacité à jouer en contre, sur les ballons de récupération volés à l’adversaire.

     Conquête directe : Rampes de lancement
    Contrairement aux Springboks et aux Pumas, leurs adversaires en demi-finale, les All Blacks et les Wallabies considèrent la touche et la mêlée comme de simples rampes de lancement de leur jeu.

    A priori, aucune des deux équipes ne devrait mettre l’accent sur la mêlée, même si les Wallabies, plutôt souverains lors de la première phase (Angleterre, Galles), ont rencontré des difficultés dans ce secteur en quart de finale (face à l’Ecosse), et en demi-finale (contre l’Argentine).

    Le retour du pilier Scott Sio devrait apporter un peu plus de stabilité au pack des Wallabies.

     Le jeu au sol : Bataille royale
    Ce sera peut-être « la » clé de ce match, tant les deux équipes se nourrissent de ballons de récupération, qui permettent d’enchaîner sur du jeu rapide dans une défense adverse désorganisée.

    Aussi, la bataille s’annonce très relevée dans les mêlées ouvertes (rucks) pour ralentir les actions adverses ou subtiliser de précieuses munitions.

    Dans ce cadre, les Australiens peuvent compter sur leur duo de « gratteurs-récupérateurs » David Pocock et Michael Hooper, deux maîtres dans l’exercice. Ils ont été particulièrement efficaces face à l’Angleterre (33-13) lors de la première phase, puis contre l’Argentine en demi-finale. Les Néo-Zélandais devront impérativement les « chasser » de ces zones de rencontre, à grands coups de « déblayages frontaux » pour espérer développer leur jeu.

    Les All Blacks peuvent eux compter sur de bons spécialistes; le capitaine Richie McCaw et le N.8 Kieran Read.

     La défense australienne : Toujours imperméable ? Face à l’Angleterre (33-13), au pays de Galles (15-6) lors de la première phase, puis contre l’Argentine (29-15) en demi-finale; la défense des Wallabies, qui a encaissé 1 essai en 240 minutes, a donné de sérieuses garanties de robustesse et d’état d’esprit. La moindre faute, le plus petit espace laissé à l’adversaire est « rattrapé » par un partenaire.

    En revanche, les Australiens avaient « offert »  trois essais aux surprenants écossais, battus (35-34) en quart de finale.

    Quel visage présentera la muraille face aux All Blacks ? Sera-t-elle capable d’enrayer les enchaînements néo-zélandais ? Les All Blacks, eux, n’ont encaissé que quatre essais depuis le début de la compétition et ont montré une organisation quasi sans faille.

     Les individualités des All Blacks
    C’est sans doute la grande force des All Blacks… Une brochette de joueurs de classe mondiale et très expérimentés, parmi lesquels le capitaine Richie McCaw (147 sel.), l’ouvreur Dan Carter (111 sel.), les centres Ma’a Nonu (102 sel.) et Conrad Smith (93 sel.). Leur vécu et leur maîtrise des temps faibles a pesé très lourd face aux Springboks en demi-finale. Et tous rêvent d’un deuxième titre mondial avant la retraite internationale. Mais les All Blacks peuvent également compter sur le deuxième ligne Brodie Retallick, le N.8 Kieran Read, l’ailier Julian Savea et l’arrière Ben Smith pour « sortir » une action d’éclat et faire pencher le match.

    Côté Wallabies, l’ouvreur Bernard Foley, le centre Matt Giteau, l’ailier Drew Mitchell et l’arrière Israel Folau sont eux aussi capables d’un exploit individuel. Et « d’empaqueter » la Coupe William Webb Ellis.

     Agence France-Presse

    Le tableau de bord

    . La Nouvelle-Zélande et l’Australie se sont affrontées 154 fois depuis 1903. La Nouvelle-Zélande l’a emporté à 105 reprises, l’Australie à 42 reprises, les deux équipes ont fait 7 fois match nul.

    . La Nouvelle-Zélande et l’Australie se sont affrontées à trois reprises en Coupe du monde, à chaque fois en demi-finales. Les All Blacks l’ont emporté en 2011 (20-6) mais se sont inclinés en 2003 (22-10) et 1991 (16-6).

    . C’est la cinquième fois seulement que les deux équipes se rencontrent sur terrain neutre. All Blacks et Wallabies ont disputé deux matches à Hong Kong (2008, 2010), un à Tokyo (2009) et un autre à Dublin (1991). Chaque équipe l’a emporté deux fois.

    . L’Australie a remporté ses deux titres de champion du monde sur territoire britannique, à Twickenham (1991) et Cardiff (1999). La Nouvelle-Zélande a à chaque fois été sacrée chez elle à Auckland (1987, 2011).

    . Depuis la dernière Coupe du monde en 2011, Australie et Nouvelle-Zélande se sont affrontées 11 fois. Les All Blacks l’ont emporté 8 fois, l’Australie 1 fois et les deux équipes ont fait 2 fois match nul.

    . La Nouvelle-Zélande a joué 24 fois à Twickenham depuis 1925. Elle y compte 17 victoires, 6 défaites et 1 nul.

    . L’Australie a joué 28 fois à Twickenham depuis 1928. Elle y compte 14 victoires, 13 défaites et 1 nul.

     . Les 5 derniers Nouvelle-Zélande – Australie (NZL 3 v., AUS 1 v., 1 match nul)

    15/08/2015 à Auckland (Bledisloe Cup): Nouvelle-Zélande bat Australie 41 à 13

    08/08/2015 à Sydney (Four nations): Australie bat Nouvelle-Zélande 27 à 19

    18/10/2014 à Brisbane (Bledisloe Cup): Nouvelle-Zélande bat Australie 29 à 28

    23/08/2014 à Auckland (Four nations): Nouvelle-Zélande bat Australie 51 à 20

    16/08/2014 à Sydney (Four nations): Australie et Nouvelle-Zélande 12 à 12

     . Les 5 derniers matches de la Nouvelle-Zélande (5 v.)

    24/10/2015 à Twickenham (Coupe du monde): Nouvelle-Zélande bat Afrique du Sud 20 à 18

    17/10/2015 à Cardiff (Coupe du monde): Nouvelle-Zélande bat France 62 à 13

    09/10/2015 à Newcastle (Coupe du monde): Nouvelle-Zélande bat Tonga 47 à 9

    02/10/2015 à Cardiff (Coupe du monde): Nouvelle-Zélande bat Géorgie 43 à 10

    24/09/2015 à Londres (Coupe du monde): Nouvelle-Zélande bat Namibie 58 à 14

     . Les 5 derniers matches de l’Australie (5 v.)

    25/10/2015 à Twickenham (Coupe du monde): Australie bat Argentine 29 à 15

    18/10/2015 à Twickenham (Coupe du monde): Australie bat Ecosse 35 à 34

    10/10/2015 à Twickenham (Coupe du monde): Australie bat pays de Galles 15 à 6

    03/10/2015 à Twickenham (Coupe du monde): Australie bat Angleterre 33 à 13

    27/09/2015 à Birmingham (Coupe du monde): Australie bat Uruguay 65 à 3

     Agence France-Presse

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete