Habillage fond de site

Mondiaux juniors de surf : Kauli Vaast en quête du graal

mardi 4 décembre 2018

Qualifié dimanche pour le round 3, Kauli Vaast a déjà fait mieux que l’an dernier lorsqu’il s’était fait sortir au round 2. Photo : WSL/Damien Poullenot

Qualifié dimanche pour le round 3, Kauli Vaast a déjà fait mieux que l’an dernier lorsqu’il s’était fait sortir au round 2. Photo : WSL/Damien Poullenot

On s’attend à croiser un Kauli Vaast ravageur lors de ces Mondiaux juniors de surf, qui se disputent cette semaine pour la première fois à Taïwan. Après les deux dernières éditions en Australie, c’est le spot de Jinzun Harbor, à Taitung qui va consacrer le champion du monde juniors 2018.

 L’année dernière, il avait tout loupé… Le Tahitien s’était fait sortir sèchement dès le deuxième tour par le futur vainqueur de l’épreuve, le Hawaiien Finn Mc Gill.

 Sixième cette saison de la zone Europe, derrière cinq Français et un Allemand, Kauli Vaast fait partie des qualifiés tricolores à Taïwan.

 En effet, sur le circuit mondial juniors de la World Surf League, il est floqué du maillot tricolore et non pas de celui de Tahiti.Qu’importe ! Pour sa seconde participation, le gamin de 16 ans remplit son rôle d’outsider à la perfection. la preuve, hier, il s’est facilement qualifié pour le troisième tour en s’imposant avec la manière grâce à deux vagues notées 6,23 et 6,37 pts pour un total de 12,60 pts, devant deux gros adversaires au round 1.

 Le Français Julien Becret (10,77 pts), troisième de la zone Europe, et l’Australien Dextar Muskens (8,96 pts), quatrième de la zone Australie/Océanie, ont ainsi été envoyés en repêchages hier.

 Kauli Vaast s’est offert là une bonne bouffée d’oxygène, et peut compter sur ses figures dévastatrices et son sens du placement pour continuer à faire souffrir les meilleurs jeunes compétiteurs des zones Australie/Océanie, Afrique, Hawaii/Tahiti Nui, Europe, Asie, Amérique du Nord et Amérique du Sud, regroupés le temps d’une compétition pour consacrer le “young boss”.

 Après Vahine Fierro, propulsée championne du monde juniors en début d’année chez les filles, et passée cette saison dans la catégorie supérieure (Qualifying Series, NDLR), Kauli Vaast peut espérer devenir le second Tahitien à décrocher le sacre ultime en juniors.

 Rien de plus grisant en tout cas pour entamer une grande carrière.

 

M.Tr.

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete