Moorea – Agathak croque “in situ” la recherche biologique marine

    mercredi 14 octobre 2015

    Voir le monde de la science et des scientifiques à travers un carnet de route, c’est ce que propose Agathak, artiste monégasque
    en visite au Criobe. Depuis trois mois, la dessinatrice croque les chercheurs et leur environnement, afin de réaliser une BD, voire un site web sous animation numérisée. Après le centre de recherche de Opunohu, une exposition de ses travaux est prévue vendredi, à bord de l’Aremiti Ferry , clôturant son séjour de trois mois au fenua.

    C’est une approche toute différente du monde scientifique que réalise Agathak (Agatha Korczak de son vrai nom) au travers d’un projet financé par la Sogeda (Société de gestion des droits d’auteurs monégasque). L’artiste utilise ses talents de dessinatrice pour dialoguer avec les chercheurs et retransmettre ce monde abstrait et compliqué sous une forme ludique pour un public non averti. À ce jour, Agathak a réalisé plusieurs dizaines de planches. Elles expriment par l’illustration, des situations en laboratoire, sur le terrain, mais aussi au travers de thématiques abordées par les scientifiques. “J’avais commencé une thèse d’histoire des sciences que je n’ai jamais pu terminer. Je m’étais intéressée à l’interface entre le scientifique et le politique, mais par manque de financement je n’ai jamais pu aller jusqu’au bout de mes travaux. Toutefois l’intérêt de communiquer avec les scientifiques qui n’utilisent pas un langage du grand public, était resté en moi. D’où cette idée qui m’est venue de traiter sur les travaux d’une autre manière, le dessin.” Artiste dans l’âme, Agathak n’est pas une novice dans l’art de dessiner. Elle a dans son press-book, plusieurs expositions collectives de dessins et de peintures : Shine Gallery en Australie(2015), Forum des artistes monégasques (2014) Expositions au Liechtenstein, en Espagne, en Allemagne… elle a conçu un recueil de croquis “Foreign Brothers” à Melbourne… Des travaux qui lui ont valu plusieurs récompenses : elle est lauréate du prix du comité national monégasque auprès de l’Unesco (2009), lauréate du prix du conseil national (2006)….
    À son arrivée au Centre de recherche insulaire et observatoire de l’environnement (Criobe), Agathak ne souhaitait pas réaliser son “carnet de bord” en écrivant. C’est par la réalisation d’images qu’elle décide de s’exprimer, laissant de côté la partie langage, ce qui implique des dessins sous l’eau, en laboratoire, sur les bateaux etc. “Plutôt que des notes, j’effectue mes dessins un peu comme un reporter photographe. C’est un échange différent que j’ai, selon la personne avec qui je suis, certains m’ont demandé d’illustrer un article destiné à un magazine spécialisé.” Aujourd’hui, ce sont près de 200 dessins qui ont été réalisés et qui seront retranscrits soit dans un site web, soit directement pour une BD sur “la vie dans le lagon, vue par les scientifiques”. Ce sont en tous les cas les objectifs qu’elle s’est donnés. En attendant, un petit panorama de ses travaux sera présenté au public polynésien par le biais d’une exposition à bord de l’Aremity, le ferry de Moorea, dernière étape de son séjour polynésien.

    De notre correspondant Jeannot Rey

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete