Moorea- Albert Solia inaugure les travaux de la route de ceinture

    mardi 17 mai 2016

    En visite à Moorea dans le cadre d’un séminaire gouvernemental, Albert Solia, ministre de l’Équipement en a profité pour faire un point sur les travaux d’équipement engagés sur l’île. La route de ceinture a fait partie du gros morceau des investissements sur l’île, d’où cette petite cérémonie symbolique d’inauguration des tronçons réalisés ces derniers mois. “Ce n’est pas fini”, explique le ministre, qui confirme que deux ans seront encore nécessaires pour boucler la boucle, route du belvédère incluse.

    C’est au Pk 24 que les élus de Moorea, dont le maire Evans Haumani, Frank Taputuarai, maire délégué de Haapiti, et John Toromona, maire délégué de Afareaitu et conseiller à l’assemblée de la Polynésie française, s’étaient donné rendez-vous, samedi  dernier, avec le ministre Albert Solia pour faire un point sur les travaux engagés sur Moorea.
    Selon Bruno Gérard, directeur adjoint technique au service de l’Équipement, sur les 60 km de route de ceinture, auxquels il faut ajouter les 10 km de pénétrantes, il reste à ce jour une dizaine de kilomètres à faire pour que la boucle soit bouclée.

    Deux tranches ont débuté, ces dernières semaines, qui couvrent un total de 5 km, le premier à Haapiti de 3 km et le second à la sortie de la baie de Vaiare en direction de Afareaitu de 2 km.
    D’autres tronçons importants sont en attentes, en particulier du côté de la pointe ouest de Haapiti. Ces travaux sont prévus sur les deux années à venir.

    Le ministre de l’Équipement, Albert Solia, qui était accompagné de Patrick Howell, ministre de la Santé, et de Tea Frogier, ministre du Travail, était sur le tronçon ouest de Haapiti, pour “réceptionner” les travaux engagés sur trois kilomètres de la route de ceinture, du PK 32,7 ouest au PK 24,3 est.

    “Cela fait trois années que nous avons lancé la procédure de démarrage des travaux de réfection de la route de ceinture de Moorea, qui était en très mauvais état. Aujourd’hui, tout n’est pas encore terminé, mais les tronçons les plus touchés par les intempéries ont été entièrement refaits. J’espère aujourd’hui que la population est satisfaite de ce qui a été engagé sur son île”, commentait Albert Solia.

    Un propos repris au vol à Frank Taputuarai, qui a confirmé sa satisfaction : “J’ai reçu de nombreuses plaintes de la population sur l’état de nos routes. J’ai moi-même souvent frappé à votre porte pour vous demander de faire quelque chose et nos appels ont été entendus. Aussi, je tiens à vous remercier, vous, Monsieur le ministre et aussi le président du Pays Édouard Fritch, qui a toujours insisté pour que ces travaux soient engagés.”  

    Evans Haumani, maire de Moorea, et John Toromona sont allés dans le même sens, à savoir que Moorea a bénéficié d’importants travaux pour son réseau routier. Et aujourd’hui, c’est une grande satisfaction que d’avoir à constater que, bien que tout ne soit pas encore terminé, le plus difficile que la population a connu n’est aujourd’hui qu’un mauvais souvenir.

    Histoire de bien symboliser cette inauguration, un ruban de fougères a été tendu de part et d’autre de la route de ceinture à hauteur du Pk 24 et a été coupé par les représentants du Pays et de la commune confirmant, main dans la main, d’un bon partenariat entre élus communaux et territoriaux.

    De notre correspondant Jeannot Rey

    Albert Solia Ministre de l’Équipement “Je reste prudent quant au délai”

    “Tout est une question de budget, mais aussi technique, pour tout boucler. C’est le cas, par exemple, à Papetoai, puisque dans l’ancienne zone du Club Med, il y a un problème d’assainissement. Donc, on traite d’abord ce problème des eaux fluviales avant de faire la chaussée, ce qui veut dire que nous devons faire des canalisations sous la route et, côté montagne, pour pouvoir bien capter les eaux et, surtout, trouver des endroits côté mer pour bien évacuer ces eaux. Je reste prudent quant au délai. Nous allons terminer les travaux lorsque la partie assainissement sera réglée. Soit encore deux bonnes années. Quant à la route des ananas, entre le tronçon bétonné et l’embranchement de la route qui mène au belvédère, ce que nous avons prévu, c’est faire en premier lieu de l’entretien, c’est-à-dire boucher les trous en passant des machines, puis nous ferons des transformations sur le revêtement dans les deux ans à venir. Pour l’instant, je donne une priorité à la route de ceinture. J’espère en tous les cas que la population apprécie ces travaux. C’est une décision du gouvernement, le président a maintenu cette volonté.”

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete