Moorea – Les cendres de Ron Hall rapatriées de Nouvelle-Zélande

    lundi 3 octobre 2016

    cendres

    Les cendres de Ron Hall, une dernière fois entourées de Josée, sa femme, et de leurs deux enfants, Heimata et Vaitiare. (Photo : Jeannot Rey/LDT)

     

     

    L’émotion était forte, samedi dernier, sur l’embarcation qui transportait une cinquantaine de personnes venues rendre un dernier hommage à Ron Hall, décédé le 11 septembre, à l’âge de 69 ans. À bord, déposé sur un linge blanc, l’urne scellée en bois vernis contenant les cendres du défunt.

     

    Le corps de Ron Hall a été incinéré en Nouvelle-Zélande. Avant que ses cendres ne soient déposées aux côtés de celles de son père, dans la ville d’Avallon, capitale de la petite île de Santa Catalina, située au large de Los Angeles, un dernier tour dans la baie de Paopao, à Moorea, son île d’adoption, a été offert au défunt en présence de sa famille et de quelques amis.

    Un office religieux a été proposé par deux tavini (serviteurs, NDLR) de la paroisse catholique de Paopao et la parole a été donnée à ceux qui souhaitaient rappeler quelques moments plus touchants les uns que les autres. Ron Hall, c’est cet Américain débarqué d’un voilier fin 1970, à Tahiti. Revenu sur le territoire pour travailler, il avait été l’un des chefs de bar du Tahara’a, puis du Kia Ora, à bord de la Vaitere.

    Puis il avait été guide touristique et avait proposé une activité de recherche de coquillages, dans le lagon. De plus, Ron Hall avait ouvert la boutique Island Fashion, devenue la boutique de perles que beaucoup de personnes connaissent aujourd’hui. Enfin, il avait été le promoteur du centre commercial situé en face du débarcadère du Cook’s Bay. Mais avant tout, Ron Hall avait été un père de famille.

    Marié à Josée, Ron Hall restera, par le cœur et le souvenir, le papa de Heimata et Vaitiare qui, ensemble, ont constitué une famille éduquée suivant une ligne de conduite à la fois stricte et ouverte sur le monde. Samedi dernier, quelques personnes ont tenu à le rappeler avant de procéder à un lancer de fleurs et de couronnes dans cette baie qu’il observait quotidiennement depuis sa maison familiale.

    À sa famille et à tous ses proches, La Dépêche de Tahiti renouvelle ses sincères condoléances.

     

    De notre correspondant

    Jeannot Rey

     

        Retrouvez dans notre édition du Lundi 3 Octobre 2016 :   

    • Plus de photos de la cérémonie
     
     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete