Moorea – Changement de direction au Lycée agricole de Opunohu

    jeudi 11 août 2016

    moorea

    Tout le personnel administratif, technique, et enseignant du lycée professionnel agricole était présent pour saluer son chef sur le départ, René Barthelon qui prend sa retraite. (Photo : J Rey/LDT)

     

    René Barthelon prend sa retraite le jour de la prérentrée

     

    Après trois années à la tête de l’établissement public d’enseignement et de formation professionnelle agricole de Polynésie française, René Barthelon tire sa révérence. C’est le terme d’une vie professionnelle consacrée à l’enseignement et à la formation aux métiers de la terre.

    Le proviseur du lycée agricole de Opunohu prend sa retraite, laissant à Guy Sommer, le soin de poursuivre cette mission.

    René Barthelon, ce sont onze ans passés à Besançon, six ans à Belfort, deux ans à Bourg-en-Bresse, trois à Dijon avant la Polynésie française.

    Une découverte !” a-t-il précisé à ses amis lors d’un cocktail de départ, concrétisée par la rencontre d’une nouvelle culture, d’une géographie inhabituelle, d’un pays où tout se mélange : peuples différents, religions différentes, une culture qui accepte l’autre et qui donne un métissage fort.

    À chaque fois, cela a été de nouvelles découvertes, mais c’est encore la gentillesse de cette population qui restera gravée dans mon cœur.

     

    “Former des agriculteurs prêts à se battre pour pouvoir s’installer”

     

    Lundi en fin de journée, tout le personnel, administratif, technique et enseignant, était convié à un pot d’amitié et de départ.

    Le rendez-vous était pris dans la salle de restaurant du lycée, en présence notamment de deux élus de Moorea, Jérôme Temauri, qui a en charge la cellule agriculture communale, et John Toromona, maire délégué de Afareaitu et représentant à l’Assemblée de Polynésie française.

    Cher René, c’est avec beaucoup d’émotion que je te dis merci, pour ton travail et ta présence dans cet établissement…” soulignait l’élu de Tarahoi qui poursuivait : “Merci au nom de la commune et aussi merci au nom du gouvernement de la Polynésie française qui, par son président Édouard Fritch et son ministre de l’Agriculture, tient à te rendre hommage pour ce travail accompli au bénéfice de nos jeunes mais aussi de nos adultes à la recherche de formation.

    Après une remise de cadeaux et de collier de coquillages, René Barthelon a tenu à confier à La Dépêche ces quelques impressions : “Comme je le soulignais à mes collègues, ce qui m’a beaucoup marqué ici, c’est l’accueil polynésien. Ce n’est pas un vain mot, on le vit au quotidien, ce qui n’a rien à voir avec la faiblesse. Et ça, il faut le faire comprendre à Paris ! Pour en revenir à l’agriculture, elle n’a pas, en Polynésie française, la place qu’elle devrait avoir. Les conditions climatiques sont propices, le foncier est présent, même s’il n’est pas immédiatement disponible. Pourquoi l’agriculture ne décolle pas et aurait plutôt tendance à stagner ? Je n’apporterai pas de réponse, mais ça m’attriste. Dans ce contexte, l’enseignement agricole a donc toute sa place pour former les jeunes agriculteurs, pour mettre sur le marché du travail suffisamment de jeunes passionnés par l’agriculture et prêts à se battre pour s’installer.

    René Barthelon et son épouse Cécile prennent l’avion du retour ce soir pour Grenoble. C’est à 25 kilomètres de cette ville proches des montagnes que René aménagera ce qu’il avait toujours souhaité réaliser : sa propre exploitation, avec ses poules, son cochon et son maraîchage.

    La Dépêche ne peut que lui souhaiter une très bonne retraite dans son propre faaapu.

     

    De notre correspondant
    Jeannot Rey

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete